Logements sociaux : YELIMANE EN AURA CINQUANTE

Dramane Dembélé ministre urbanisme habitat visite chantier logements sociauxC’est sur une stèle construite au pied d’un poteau délimitant la zone aéroportuaire que le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Dramane Dembélé, a posé samedi dernier la première pierre des cinquante logements sociaux de Yélimané, dans la Région de Kayes. La cérémonie a réuni des membres de son cabinet, les autorités régionales et locales, des élus nationaux comme locaux et des populations qui ne cachaient pas leur joie.

Après avoir donné le coup d’envoi officiel des travaux de construction des logements sociaux de Yélimané, Dramane Dembélé a expliqué que « cette pose de première pierre concrétise une volonté présidentielle. Celle d’assurer l’accès du plus grand nombre de Maliens à un logement décent ». Coiffé d’un chapeau large contre les rayons brûlants du soleil, le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat a invité les acteurs étatiques, les collectivités, le secteur privé et la société civile, au suivi strict des travaux.
Les 50 logements de type F3 tôle qui seront construits sur les terres de Djiguimé (commune centrale du cercle), sont le fruit d’un partenariat public-privé. Le marché sera exécuté par l’Entreprise générale de travaux EGT Wagadou pour un montant total de 1 050 000 000 Fcfa, hors taxes. Les travaux seront exécutés dans un délai de 180 jours. Et le site sera entièrement viabilisé. « Je serai intransigeant sur le respect du contrat et du délai d’exécution », a prévenu Dramane Dembélé.
Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat a souligné que la réalisation de ces cinquante logements changera le visage de Yélimané et constituera une opportunité de création d’emplois et de relance de l’économie locale.
Avant la pose de la première pierre par le ministre, le maire de Djiguimé, Kandé Gollé Doucouré, a souhaité la bienvenue à ses hôtes et souligné le besoin pressant de logements à Yélimané. Plaidant pour l’augmentation du nombre des logements, il a expliqué que Yélimané est une ville de très forte émigration et que la demande y est très importante. L’édile a recommandé la construction d’une route praticable en toutes saisons pour relier les logements sociaux au centre ville de Yélimané. Et le raccordement du site à un réseau autonome d’électricité et d’eau potable.
« L’accès des couches défavorisées et vulnérables est un gage d’espoir », notera le directeur de cabinet du gouverneur de Kayes, Kamafili Sissoko. Il a assuré que la direction régionale de l’urbanisme suivra les travaux régulièrement. Comme lui, le député Ahmada Soukouna s’est engagé à veiller « à l’exécution correcte et diligente des travaux ». « Avec ce geste du gouvernement, ce qui nous anime c’est un sentiment d’être considéré comme des Maliens », a-t-il indiqué.
Le projet d’édification des 50 logements prévoit aussi la construction d’une école primaire, d’un jardin d’enfant, de places publiques, d’espaces verts, d’un artisanat, d’un lycée, d’une pharmacie, d’un groupe scolaire, d’un dépôt de transit, d’un poste de gendarmerie. Le directeur régional de l’urbanisme de Kayes, Tamba Diakité, qui a présenté le projet, l’a jugé conforme aux études prospectives sur la population.
C. M. TRAORE

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *