Logements sociaux : 50 nouveaux beneficiaires a kangaba

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement social a remis samedi dernier, les clés de 50 logements sociaux de Kangaba à leurs bénéficiaires. Hama Ould Sidi Mohamed Arbi a coupé le ruban symbolique, avant de visiter les locaux. Il était à cette occasion accompagné du directeur général de l’Office malien de l’Habitat, Sékou Demba.


Ces 50 logements sociaux sont exclusivement composés de type F3 tôle, bâtis sur un site viabilisé morcelé en parcelles de 300 m². Chaque logement comprend un salon, deux chambres, une toilette, un débarras, un hall et deux terrasses couvertes. Le coût global de l’opération, y compris les frais de viabilisation, s’élève à 1,401 milliard de Fcfa hors taxes, entièrement financé par le budget national. L’ensemble des travaux ont été réalisés par l’entreprise Sopromac-SA.
Selon le ministre Hamed Ould Sidi Mohamed Arbi, l’État a consenti d’énormes efforts. Car, a-t-il souligné, le logement est cédé aux bénéficiaires au prix de 8 millions de Fcfa l’unité, avec une subvention de 20,028 millions de Fcfa. «Le montant total de la subvention pour les 50 logements sociaux est de 1,001 milliard de Fcfa, soit 71,45% du montant de l’opération sans compter les exonérations fiscales et le prix du foncier», a précisé Hama Ould Sidi Mohamed Arbi. Il a ajouté qu’à l’image des programmes antérieurs, le coût de la rétrocession aux bénéficiaires qui est de 32.167 Fcfa/mois, s’étale sur une période de 25 ans sans intérêt. Ces mensualités comprennent, en plus des frais bancaires de 2.000 Fcfa, la garantie en cas de décès qui est de 4.000 Fcfa par mois.

A titre de rappel, le ministre a noté que sous le magistère du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, 12.566 logements ont été mis en chantier pour un montant estimé à plus de 200 milliards de Fcfa. Ce qui a permis la création de plus de 100.000 emplois à travers tout le pays. Le patron du département en charge de l’Habitat a exhorté les heureux bénéficiaires à s’acquitter correctement des mensualités, à veiller à la salubrité et à l’hygiène des lieux. Il a aussi invité les autorités communales de Kangaba à intégrer cette cité dans leur gestion, notamment en matière d’assainissement.
Le président de la commission d’attribution a, pour sa part, expliqué que les membres de la commission ont reçu une formation sur le logiciel de gestion des candidatures, dispensée par une équipe du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme. «Un kit du logiciel nous a été remis à la fin de la formation», a précisé Allaye Cissé.

Amadou GUÉGUÉRÉ

Source: L’Essor-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *