l’insécurité dans la capitale malienne : Une préoccupation partagée

Le District de Bamako il y a peu de temps, a fait l’objet d’ attaque des terroristes, un nouveau genre qui s’ajoute au banditisme résiduel, toutes choses qui inquiètent les autorités et les populations .

L’insécurité  est  devenue    aujourd’hui  une  préoccupation non seulement  pour le gouvernement  malien  mais  également  pour les populations qui sont  victimes de ces agressions.  D’une part les malfrats font chaque jour des attaques : vols de motos, agressions sexuelles, pillages ….. Toutes  ces  violences  prennent  de l’ampleur  dans la ville et nos autorités  à travers la police et  la gendarmerie nationale  mènent  toujours  des investigations pour appréhender ces malfrats. Ces autorités sont elles aussi  confrontées à de multiples difficultés  pour faire leur travail correctement, parce que,  elles font face au manque d’équipements  et surtout de véhicules ou généralement de manque de carburants pour pouvoir sillonner la ville de Bamako. Les patrouilles effectuées par les forces de l’ordre ne sont pas non plus exercées dans de bonnes conditions,  car  celles-ci  ne circulent pas dans les endroits suspects où nichent des brigands,  mais plutôt dans les lieux  ou  les populations civiles fréquentent  pour se divertir.  D’ autre part les accidents de la circulation sont devenus inquiétants dans la ville de Bamako. Les citoyens ne respectent pas le code de la route,  ce qui rend souvent la circulation infernale, entrainant ainsi  des accidents. Chaque jour de milliers de personnes sont victimes de collusions,  surtout lors des événements comme les mariages, malgré le travail remarquable des agents chargés de la circulation. Le gouvernement  malien a beaucoup de défis  à relever, particulièrement  dans le domaine de la sécurité car l’affirmation de la souveraineté d’un pays, dépend aussi de la sécurité,  qui constitue la protection  de l’intégrité  physique  des  personnes et de leurs biens.  Présentement  la quasi-totalité de la population  malienne pense  à  la reconquête du  septentrion  tandis que  l’insécurité qui  règne  à Bamako  va de mal en  pire .

Quelles sont les mesures prises pour assurer la sécurité ?

L’ instauration de la paix , de la stabilité  et  de la sécurité  sur l’étendue du territoire national, constitue  une priorité pour  le gouvernement  malien,  à travers le ministère de la Sécurité Intérieure  et  de  la  Protection  Civile.  C’est  une lourde tâche et  des défis  majeurs  à relever.  Certaines mesures  doivent  être prises  pour la protection  des  personnes  et de leurs biens  à savoir : La police et la gendarmerie nationale doivent procéder  à des  patrouilles  dans les endroits suspects ;  s’assurer  que la justice ne  relâche pas  les bandits une fois  incarcérés ; de sécuriser la ville quand les paisibles populations dorment. La population aussi doit s’impliquer davantage  dans la sécurité notamment  les jeunes,  en  collaborant  avec  les autorités, en donnant  des informations  sur  les délinquants  ou  sur  des personnes  suspectes  afin  de faciliter  la tâche à la police et à la gendarmerie  .  Le  gouvernement  doit  appeler  les  populations à respecter  le fameux code de la route  pour infléchir les taux d’accidents de la circulation  et  imposer  aux  agents  de  bien la réglementer.  Dans le domaine de la sécurité  intérieure  du pays notre  gouvernement  a  beaucoup  de sacrifices  à consentir , beaucoup de défis  à relever  et  des  attentes  qu’ il  doit
satisfaire.

          ALASSANE CISSE  (STAGIAIRE)

 

Source: La Nouvelle Patrie

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.