L’initiative Violence Zéro donne le signal pour une élection apaisée

Pour un climat apaisé avant, pendant et après les élections, l’Initiative Zéro Violence dont le porte-parole est Mamadou Sidibé sensibilise les populations maliennes sur les actions à mener pour que le pays ne sombre plus dans la violence.

C’est à travers une caravane  menée ce samedi 23 juin 2018 à Bamako. Démarrée à Bamako-Coura en Commune III du District de Bamako, la caravane a marqué son premier arrêt au carrefour du Monument de l’Indépendance où les membres du mouvement ont distribué aux usagers de la routes fiches sur lesquelles l’on pourra lire :« Mobilisons ! Sympathisons ! Ne tombons pas dans l’excès ! Le Mali, seul bien commun à tous ! Ensemble, sauvons le Mali en évitant le KO ! Ce qui nous unit est plus fort que ce qui divise ! Pour une élection transparente, libre et apaisée ». Beaucoup d’usagers étaient intéressés par le message.

Quelques instants après, la caravane s’est dirigée au Centre de distribution des cartes d’électeurs de l’Ecole Mamadou Konaté au quartier du fleuve. Avant d’y arriver, des milliers de fiches de sensibilisation ont été distribuée. Audit Centre de retrait la distribution des cartes se déroule comme sur des roulettes.

Yoro Diallo, président du centre de retrait de cartes d’électeur, s’est dit comblé d’accueillir des jeunes engagés pour la non-violence, et se dit prêt à accompagner tout promoteur de la non-violence comme le défendraient plein d’hommes de sa génération.

« Cela montre que demain sera radieux, quand les jeunes sont ensembles, malgré qu’ils soient de différents bords politiques », s’est réjoui le président du Centre.

Selon Mamadou Sidibé, cette initiative est née du constat que des risques de menaces de violences planent sur l’élection présidentielle et que si rien n’est fait, le Mali risquerait de basculer. A ses dires, il s’agit de mobiliser les populations à retirer leur carte d’électeur, qui est la seule voie pour exprimer son choix le jour du vote. Et permettre que le taux de participation soit élevé afin de légitimer celui qui sera élu Président de la République.

La caravane a également sillonné d’autres quartiers et Centres de retrait tels Badalabougou.

Cyril

Icimali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *