L’IMAM MAHMOUD DICKO À LA MANIFESTATION DU M5-RFP, HIER : “JE DEMANDE A IBK DE FAIRE PREUVE DE PATIENCE ET D’ECOUTER SON PEUPLE’’

La 4ème sortie du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a mobilisé un monde comme à son habitude sur la « Place de l’Indépendance », hier mardi 11 aout 2020. Pour une énième fois, l’Imam Mahmoud a été modéré, mesuré dans ses propos envers le régime d’IBK. Bien que remonté au sujet des manifestants tombés en martyrs à son domicile à Badalabougou, l’Imam pense qu’il est temps que les acteurs maliens discutent entre eux pour trouver une solution à la crise : « Il faut restaurer la nation malienne et lui rendre sa dignité », affirme l’imam Dicko.

 

À aucun moment, dans ses propos, l’autorité morale du M5-RFP, l’imam Mahmoud Dicko n’a exigé

« la démission du président IBK et de son Gouvernement ».

Les militants ont répondu à l’appel de l’Imam Mahmoud Dicko. A travers cette sortie de ce mardi 11 août, les leaders du Mouvement veulent montrer une fois de plus au monde entier qu’ils ont le peuple derrière eux. En effet, la fine pluie n’a pas empêché les militants et sympathisants du M5-RFP de se réunir. Sur les pancartes des manifestants se trouvaient des slogans hostiles au régime IBK et à son Gouvernement. Certains leaders du M5-RFP ont été aussi durs dans leur propos comme au cours des précédentes manifestations. Ils accusent la France d’ingérence dans cette crise socio-politique et de vouloir s’opposer à la démission du Premier ministre, Boubou Cissé.

C’est à 16 heures et demie que l’Imam Mahmoud Dicko a fait son entrée sur la tribune avec les acclamations des partisans. Soulignons qu’il avait lancé dimanche un appel à la « mobilisation historique » à partir de 14heures. Mais à sa prise de parole, l’Imam a fait savoir que toute chose à ses limites et IBK et son régime ont perdu la confiance du peuple.  Particulièrement au sujet des manifestations des 10, 11 et 12 juillet dernier qui ont fait des morts et des blessés graves, l’Imam dit remettre tout à Dieu pour régler les comptes.

Au sujet de la Médiation, il a salué les efforts de la CEDEAO qui se déploie pour résoudre la crise socio-politique actuelle de notre pays :« Même si le M5-RFP n’approuve pas la démarche de la CEDEAO, nous les félicitons d’avoir essayé de nous aider », a-t-il affirmé Cependant, Dicko a déploré le fait qu’au cours de cette crise, lui qui avait entrepris les discussions avec les leaders du M5-RFP et le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, était finalement devenu la cible et l’homme à abattre pour le régime. Au-delà de cette situation, (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 12 AOÛT 2020

KADOASSO I.

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *