Liens entre le gouvernement et le GATIA : Racine Thiam apporte des précisions…

« Le gouvernement n’a pas plus de liens fonctionnels avec le Gatia qu’avec les autres groupes armés ». Ces propos du directeur de la communication de la présidence de la République, Racine Thiam, sonnent comme une réponse officielle aux allégations de l’ambassadeur des Etats-Unis au Mali, Paul Folmsbee. Le patron de la communication présidentielle a aussi évoqué d’autres sujets d’actualité lors de sa traditionnelle rencontre avec la presse.

racine-thiam-presidence-mali

La sortie médiatique (9ème du genre) du directeur de la communication de Koulouba, le mardi dernier, a le mérite d’avoir révélé l’avis de la présidence du Mali sur la déclaration de l’ambassadeur des Etats-Unis. Celui-ci, la semaine dernière, était au centre des critiques pour avoir sommé le gouvernement malien de mettre fin à tout lien public ou privé avec le Gatia.

Koulouba, à travers  Racine Thiam, s’en défend: « le Gatia est un groupe armé constitué de Maliens qui est partie prenante dans la résolution de la crise… Il n’y a pas d’autres liens fonctionnels avec le Gatia  qu’avec les autres groupes armés… Le Gatia est considéré au même titre par l’Etat malien que les autres groupes ». Comme quoi, le gouvernement malien n’entretient aucune relation particulière avec le groupe armé des Imghad. Cette sortie de l’ambassadeur affectera-t-elle la coopération entre les USA et le Mali ? Non. « Le Mali entretient de très bonnes relations avec les USA », souligne Racine Thiam qui, cependant, exhorte les partenaires du Mali à «travailler à ce que l’opinion malienne ne pense pas qu’il y a parti pris pour l’une ou l’autre partie prenante de la situation… » Il faut faire attention avec certaines prises de position pour ne pas laisser croire que nous avons des partis pris, ajoute-t-il.

Par ailleurs, le chef de la cellule de communication nous apprend que « l’agressivité du président IBK au plan diplomatique au mois de septembre permet au Mali d’affirmer bientôt sa présence sur tout le territoire national, au grand dam des indépendantistes ». En effet, rappelle Thiam, IBK a participé à l’Assemblée générale des Nations unies. Cette réunion lui a permis de montrer les avancées dans la mise en œuvre de l’accord en réitérant la concrétisation des promesses non réalisées des partenaires. Aussi, IBK a été à Paris où il s’est entretenu avec le président François Hollande qui a réaffirmé son engagement à aider le Mali à recouvrer son intégrité territoriale.

I B D

Source : L’ Aube
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *