Libération des prisonniers de Konsiga: des hommages au ministre BOUARE

Une délégation des responsables du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) et de l’Association Yélimané Dagakané, a rendu, le samedi 13 avril 2019, une visite de courtoisie au ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation nationale, Lassine BOUARE, pour le remercier pour son implication personnelle dans la libération des 93 personnes qui étaient en prison à Kayes, à la suite de l’affaire du maire contesté de Konsiga, Tamassa KEBE, en décembre 2018.

Cette délégation était conduite par le président du CSDM, Mohamed Chérif HAÏDARA, et comprenait plusieurs responsables du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) et de l’Association Yélimané Dagakané.

Le secrétaire général adjoint de l’association Dagakané, Sambala TOURE, après ses mots de bienvenue et de remerciement, dira qu’ils sont venus remercier et féliciter le ministère et le CSDM pour leur bonne collaboration.

Dans son propos, il exprimé sa reconnaissance au ministre et le CSDM qui ont beaucoup fait pour la libération de leurs parents. « C’est le lieu pour eux de les remercier solennellement».

Quant au président du CSDM, Chérif Mohamed HAIDARA, il a également remercié le ministre pour sa bonne collaboration et surtout son implication personnelle dans le dénouement de cette affaire.

Prenant la parole, le ministre a fait savoir que l’association Dagakané est venue les remercier pour leur satisfaction suite à la libération de leurs parents qui étaient en prison. Pour lui, c’est le moment aussi de remercier l’association d’avoir pris cette bonne initiative.

Tout en remerciant la délégation pour cette initiative, le ministre Lassine BOUARE a estimé que ces remerciements reviennent à son homologue de la Justice qui a joué sa partition. Car, dit-il, la justice a fait son travail de façon professionnelle et aujourd’hui, leur objectif a été atteint, car ils ont été tous libérés.

En venant le voir, a-t-il témoigné, le CSDM et Dagakané ont posé un acte citoyen. Et c’est grâce, à cet engagement citoyen que les démarches ont pu aboutir. Enfin, il a remercié tout le gouvernement qui s’est impliqué pour un dénouement heureux de ce dossier délicat.   

Pour rappel, ils étaient au total 93 personnes à être arrêtées le 21 décembre 2018, et déférées à la prison de Kayes, suite à un affrontement entre forces de l’ordre et population à Konsiga, le 20 décembre 2018.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *