Les pères des indépendances africaines : des sources d’inspiration pour un Afrique émergent

L’Association pour la promotion des idéaux des pères des indépendances africaines (API-PIA) existe depuis Août 2015. Toujours dans sa quête de perpétuer l’œuvre des pères des indépendances, elle a organisé les 1er et 2 août 2016, à l’hôtel Olympe, son premier forum international. L’ouverture de ce forum international était placée sous la présidence du Pr Dioncounda Traoré.

dioncounda traore ancien president malien

Mme la Secrétaire générale de l’Api-Pia, Maïmouna Diakité, a rappelé que plus de 50 ans après notre accession à l’indépendance, les idéaux pour lesquels se battaient les pères fondateurs de l’OUA et les solutions qu’ils préconisent sont toujours d’actualité au regard de la nature et de l’ampleur des défis auxquels sont confrontés nos pays. En effet, ajoutera-t-elle, les défis auxquels nos pays étaient confrontés et qui avaient cristallisé l’action de nos Pères paraissent identiques, même s’ils ont pris une dimension autrement plus inquiétante. « Il est à cet égard très regrettable que l’héritage ainsi légué soit fort méconnu d’une majorité d’acteurs politiques et sociaux de la génération actuelle », a-t-elle précisé. Avant d’estimer que cette situation sonne comme une forte interpellation, particulièrement pour nous Héritiers des Pères fondateurs de l’OUA. « Celui qui ignore ses fondements et ses traditions a des difficultés pour réussir son présent et bâtir un avenir meilleur » a professé Mme SG.

Le parrain de l’événement, Pr Dioncounda Traoré, a invité les dirigeants d’aujourd’hui à se référer toujours aux idéaux de nos Pères fondateurs pour faire émerger leurs pays respectifs. « Chaque peuple ou chaque nation a ses repères pour sa marche en avant, cela a été le cas en Europe, en Amérique, en Asie et ailleurs. Ces peuples se sont appuyés sur les idées de grands Hommes de leur société pour donner à leur pays l’image qu’ils ont de nos jours », a-t-il martelé.

 

Seydou Karamoko KONÉ

Source: Le Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *