Les magistrats de la cour suprême : L’UACDDDD et plusieurs autres organisations dénoncent leur comportement et soutiennent, Me. Bathily

Pour dénoncer le comportement des magistrats de la Cour Suprême, les leaders de l’Union des Associations et des Coordinations d’Associations pour le développement et la Défense des Droits des Démunis (UACDDDD) et ceux de plusieurs autres organisations ont animé le jeudi 22 octobre 2015 une conférence de presse au siège de cette union.

Mohamed Ali Bathily ministre domaine etat affaires fonciere justice

Etaient présents à cette conférence les leaders de : l’UACDDDD, Danaya, l’APCM, l’AJLP, la Voix du Peuple, l’ADK,  l’Association la Cellule des Sans Voix, l’AAPK, la CMAT,  l’APM, CATA, Siguidalakana Ton, l’ADDCM, Antorola, MDV, Hawanka.

Elle était animée par le secrétaire aux relations extérieures de l’UACDDD, M. Massa Koné, le représentant de l’Association Pour le Mali (APM) entre autres.

D’entrée de jeu, les conférenciers ont exprimé leur stupéfaction face à la dérive des plus hautes autorités judiciaires relative à l’arrêt n° 235 du 09/10/2015 de la Section Administrative de Cour Suprême rejetant les actes administratifs MDEAF-DNDC du 27/04/2015, du 04/05/2015, du 22/04/2015, du 30/04/2015, du 04/04/2015 par lesquels le Ministère des domaines de l’Etat et des affaires foncières a décidé l’annulation des titres fonciers irrégulièrement attribués à la Société Damou So Sarl de Hamady Kindy Bathily dit Piment. Ils estiment que la loi 2012-01 du 10/01/12 dite Amidou Diabaté est au service des spéculateurs fonciers comme : Hamady Kindi Bathily, Mohamed Ali Gagny Lah. Pour les leaders d’organisations ayant pris part à cette conférence, la décision de la section administrative ignore les motifs d’annulation des dits actes administratifs c’est-à-dire : abus de pouvoirs, détournement de vocation des titres fonciers cédés, minoration des prix de cession, non respect des clauses résolutoires et des dispositions du code des investissements relatives aux sociétés immobilières. Ils estiment que rien ne justifie le comportement de la Section Administrative de la Cour la Suprême d’être au solde des spéculateurs fonciers ni foi, ni loi au mépris de ses vertus déontologiques. Pour eux, elle menace sévèrement la sécurisation du patrimoine foncier national tant rural, urbain que périurbain ainsi que la justice et la paix sociale.

Le samedi 24 octobre 2015 les militants et les sympathisants de ces organisations ont ténu un grand meeting au terrain de Magnambougou pour soutenir le Ministre des domaines de d’Etat et des affaires foncières, Me. Mohamed Aly Bathily. Pour la circonstance on pouvait lire sur les banderoles : « l’Assemblée Nationale ne peut être le nid des spéculateurs fonciers » ; « non aux prédateurs et aux vampires fonciers de la République » entres autres. Le président de l’UACDDDD, M. Soungalo Koné a insisté sur le rôle et la place de la jeunesse pour faire sortir notre pays de l’ornière. Selon le représentant de l’APM, M. Seydou Traoré tout le monde doit pleinement jouer son rôle pour mettre fin à la spéculation foncière au Mali. Pour lui, les pauvres ont assez souffert. Aux dires de, M. Traoré les victimes veulent tout simplement leur droit. M. Massa Koné de l’UACDDDD estime que les spéculateurs fonciers falsifient des documents pour déposséder les pauvres de leurs terres. C’est pourquoi, il a invité les uns et les autres à faire front contre les prédateurs fonciers. Les leaders des différentes organisations ont réitéré leur ferme volonté à soutenir le ministre des affaires foncières, Me. Bathily dans son combat contre la spéculation foncière sous toutes ses formes au Mali.

Abdoulaye TRAORE  

 

Source: L’Express de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.