Les jeunes et la chose publique : L’OMEJ fait son plaidoyer

Le lycée la Lanterne a abrité, le jeudi 28 novembre 2013, une journée de sensibilisation et de plaidoyers pour inciter les jeunes à s’intéresser à la chose publique. Parrainée par l’ONG Volonté des jeunes, l’initiative est de l’observatoire Malien pour l’Education et la Jeunesse (OMEJ) et du journal ‘’Le Flambeau’’. On notait la présence de Fousseyni Maïga promoteur du journal ‘’ Le Flambeau’’ et président de l’Observatoire malien pour l’éducation et la jeunesse (OMEJ), du Dr Yatabary Thiero Aïcha, représentante du directeur de l’ONG Volonté des jeunes et Bally Sissoko, proviseur du lycée La Lanterne.

observation malien education jeunesse omej publique

 

Dans son mot de bienvenue, le président de l’OMEJ a salué et remercié le proviseur du lycée et l’ONG Volonté des jeunes pour leur accompagnement. Pour lui, les jeunes doivent se poser la question de savoir quel est  leur rôle dans la déstabilisation de notre pays. C’est dans ce sens que dix candidats étaient désignés pour débattre deux thèmes face à des membres de jury. Ce sont: « la responsabilité des jeunes dans le processus électoral » pour les hommes et « la responsabilité des femmes dans le processus électoral ».

 

Les femmes ont débattu sur L’objectif de cette journée était justement la sensibilisation de la jeunesse face aux problèmes de la société. Puisqu’elle occupe la moitie de la population malienne à 52%, elle ne peut qu’être le moteur du développement. Ainsi, Fousseni Maïga dira que la corruption ne peut pas construire le Mali nouveau.

 

L’étude faite par le président de l’OMEJ vise à sensibiliser la jeunesse, depuis le lycée, à réagir pour le bon fonctionnement de la démocratie,en les exhortant au respect des professeurs en ces termes : «un élève qui ne respecte pas ses professeurs n’est pas capable de respecter les institutions de son pays.»

 

La représentante  de L’ONG Volonté des jeunes, Dr Yatabary, a certifié tout son accompagnement à l’initiative de l’OMEJ en vue de lutter contre le chômage des jeunes qui vient à point nommé.

 

La proclamation des résultats par les membres du jury a permis de départager les candidats. Une fille s’est classée première, suivie par trois garçons.

 

Les artistes invités, l’humoriste ATT junior et Fouken J, ont distrait le public pendant  toute la soirée. Ce fut une journée culturelle et artistique dans laquelle la jeunesse a tiré beaucoup de leçons de morale et une vraie prise de conscience.

Fatoumata Doumbia

SOURCE: Le Guido
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *