Les aventures d’Aba et de Dika : Episode 4, fin de vacances pour Dika

La causerie de cette soirée avec Dika, Aba et Anglais était importante  pour plusieurs raisons. D’abord, Aba était à l’aise et surtout avec la présence de son ami, il se sentait confiant. C’est la raison pour laquelle, il pensait qu’il allait terminer la soirée en beauté. Ainsi, sur leur chemin de retour, au moment où Aba s’apprêtait à réaliser son plan, Dika , comme une coureur des jeux olympiques prend la tangente.  En partant Aba l’appela à haute voix, mais en vain.

 

Cette soirée fut horrible pour Aba, car il n’avait jamais imaginé que Dika allait se comporter de la sorte. Il savait que Dika était immature, compte de son âge mais de là à courir. Qu’est ce qu’elle pensait que j’allais faire ? se demandât Aba. Tout seul dans le noir, car tout était devenu noir sous ses yeux, il retourne à la maison.

A son retour, il constata que la porte de Dika était fermée. Il n’était  pas content du comportement de Dika mais que faire, en plus il voulait lui donner au revoir avant son départ. Il trouva une option, celle de l’appeler au téléphone.

  • Allo Dika, t’es où ?
  • je suis déjà rentrée
  • Mais qu’est ce que tu viens de me faire ?
  • désolée j’avais sommeil et il fallait que je rentre tôt, dira Dika
  • Non je pense que tu n’avais pas confiance en moi, je ne suis pas content, tu peux sortir une seconde, j’zi vraiment besoin de te dire quelque chose, et c’est urgent.
  • Désolé Aba, la porte est fermée à clé et je ne sais pas comment ouvrir.
  • Ce n’est pas grave je te souhaite un bon voyage et j’espère qu’on se verra bientôt, et je suis sur que tu vas me manquer.
  • Tu vas me manquer aussi et à bientôt !

C’est en ces termes que les deux se laissent et Aba était un peu à l’aise, parce que Dika a pris son téléphone et il s’est mis à l’idée que Dika était pressée et que c’est la raison pour laquelle, elle a couru.

C’est la fin des vacances, fin des amours, des amourettes  scolaires et la mélancolie s’installe du coté de Aba. Que vais-je faire de ma vie ? se demande Aba et il était pressé que le temps passe vite et que des nouvelles vacances comment encore.

Le lendemain, jour de départ de Dika, Aba s’est levé tôt le matin, pensant qu’il allait voir Dika avant son départ. Peine perdue, Dika avait quitté tôt le matin et Aba ne pouvait apercevoir que la couleur de la porte de sa dulcinée.

La vie, c’est des hauts et des bas. Souvent l’amour rend aveugle et souvent il ne vient jamais là où on l’attend et des personnes sont en train de le chercher partout. Aba  s’est souvenu du fameux adage sur les vacances scolaires même si ce n’était pas réellement son cas, car c’est lui qui aimait « Les amours de vacances finissent pour toutes sortes de raisons mais au bout du compte, elles ont une chose en commun. Ce sont des étoiles filantes, lumières tout à fait spectaculaires venues des cieux, un fugace aperçu de l’éternité qui disparaît en un éclair ».

C’est désormais chose faite, Aba devrait s’habituer à une nouvelle vie, celle de vivre sa vie sans son amie Dika, mais garde cependant un souvenir, celui de la causerie du lendemain du voyage de Dika.

A suivre …

 

Source: La Sirène

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.