Les Américains exigent que les biens des putschistes servent à dédommager leurs victimes

Chose promise, chose faite ! Nous poursuivons nos investigations. Et avec de la baraka, nous venons de découvrir deux nouvelles maisons appartenant au capitaine-général Sanogo, sises à Niamana et portant à plus d’une dizaine, les biens immobiliers de l’ex-putschiste que nous avons déjà recensés. Signalons que ces deux dernières villas ont été construites pendant la transition.

 

general amadou haya sanogo conference kati

 

Sanogo n’est évidemment pas le seul propriétaire terrien du groupe. Les autres généraux putschistes sont également concernés. Certains, à l’image de Sidi Alassane Touré possèdent des vergers de plusieurs hectares… Les véhicules et fonds de l’Etat n’ont été également pas été épargnés.

Au regard de ces innombrables richesses accumulées, les représentations diplomatiques au Mali dont l’Ambassade américaine, ont exigé qu’elles soient toutes saisies et servent à dédommager les victimes.

C’est bien pour cette raison que nombre d’entre les propriétaires putschistes, certainement au parfum de cette initiative, cherchent en ce moment à se débarrasser de leurs biens mal acquis.

Alors, si d’aventure l’on vous proposait une bonne affaire portant sur l’immobilier ou du matériel de luxe roulant, réfléchissez à deux fois avant de vous délester de votre argent. Vous risquerez de perdre vos sous et le bien acquis, sans aucun moyen de recours. Et vous devrez vous estimer heureux de ne pas être accusés de complicité de meurtre  ou de recel de biens volés à l’Etat. Prudence est mère de sûreté, dit-on souvent !

source : Sphynx

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *