Le Stade omnisports transformé en centre d’affaires : Le Directeur Alkaya Touré indexé

Depuis plusieurs mois, les agissements d’Alkaya Touré Directeur du Stade omnisports Modibo Kéita de Bamako sont décriés suscitant le mécontentement des uns et des autres. Contacté par nos soins le 6 février 2014, M Touré dit le contraire. Lire notre dossier.

 stade omnisport modibo keita

 

 

 

Au moment où la lutte contre la corruption déclenchée par le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita bat son plein, Alkaya Touré Directeur du Stade omnisports Modibo Kéita persiste en transformant sa structure en un centre d’affaires. Ce qui explique aujourd’hui à la fois le ras-le-bol du personnel, des sportifs et des autres usagers qui louent les installations du stade pour diverses activités.

 

 

 

Selon notre source, au cours de la dernière activité dite ‘’L’hôpital de campagne des Marocains’’ qui s’est déroulée au stade Modibo Kéita, M. Touré aurait extorqué 5000 Cfa à de nombreux patients démunis. Pour ce faire, il aurait posté un des ses hommes qui prenait cette somme à tous ceux qui voulaient se mettre dans la longue file d’attente pour se faire soigner gratuitement par les médecins Marocains. Une liste était même établie au préalable.

Aussi, les jeunes qui s’entraînent à l’intérieur donneraient chaque mois 50.000 CFA à Alkaya Touré qui veut les contraindre à porter ce montant à 60.000 F. Les organisateurs des compétitions sportives seraient également obligés de donner 5000 F à ceux qui font afficher les résultats. Les promoteurs des sociétés et des agences qui exposent leurs affiches publicitaires seraient victimes des mêmes pratiques.

 

 

 

En outre, les installations (salles, barrières, toilettes, aires de jeu, vestiaires et façades) qui ont coûté des fortunes au trésor public se dégradent de jour en jour faute d’entretien. S’y ajoute leur mauvaise utilisation à l’occasion des activités pour lesquelles elles n’ont pas la vocation. Tous ceux qui ont vu les équipements, il y a quelques années, s’énervent de leur état actuel.

 

 

 

C’est ainsi que des groupes de jeunes promettent de réagir vigoureusement contre ces mauvais comportements d’Alkaya Touré, s’il tente de les chasser du stade. De son côté, le personnel qui végète tiendrait le même langage car plusieurs de ses correspondances adressées à qui de droit sont restées sans suite.

 

 

Le ministre des sports et son collègue des finances doivent prendre des sanctions contre ces sales pratiques d’Alkaya Touré qui verserait des recettes dérisoires à l’Etat alors que les installations du Stade omnisports Modibo Kéita sont fréquemment louées pour abriter de nombreux évènements.

 

 

M. Touré sera-t-il relevé de ses fonctions? Car, ses agissements ternissent davantage l’image du Mali quand on sait que le stade est fréquenté par de gens venant de divers horizons.

 

 

Mis en cause, Alkaya se défend

«Les policiers appréhendés qui étaient à l’origine des tentatives de corruption ont reçu des sanctions exemplaires»

Suite aux dénonciations de ses comportements négatifs, Alkaya Touré directeur du Stade omnisports Modibo Kéita a été approché par notre rédaction, le 6 février 2014. Se disant sociable et respectueux, en introduction, il demande à celui qui l’en voudrait de rompre avec les querelles intestines et à ne pas affecter sa réputation. Pourquoi précise-t-il de la sorte en parlant des ‘’querelles intestines et de réputation?’’

 

 

 

Joueur de basket des années 1979 et ancien entraîneur international, il prétend donner sa main pour le développement du complexe en particulier et celui du sport au Mali en général. «Les policiers appréhendés qui étaient à l’origine des tentatives de corruption ont reçu des sanctions exemplaires», a-t-il par ailleurs laissé entendre.

 

 

Alkaya Touré directeur du Stade omnisports Modibo Kéita ajoute n’être jamais impliqué dans les sales affaires. Au contraire, il affirme avoir reçu en 2013 deux lettres de félicitation de la part du ministre de la Jeunesse et des sports, Maître Mamadou Gaoussou Traoré et des Marocains pour le travail bien accompli lors de l’activité dite Hôpital de campagne des marocains.

 

 

 

Il a contesté les faits qui lui ont été reprochés et soutient n’avoir transformé le stade Modibo Kéita en bien privé. «Ma structure est un bien commun. Mais chaque agent ou usager doit respecter les mesures prises par les autorités», a-t-il expliqué. «Actuellement, l’administration échange sur les possibilités de déguerpir les vendeurs ambulants et les petits commerces qui occupent anarchiquement les abords du stade», a fait savoir M Touré.

D’après ses dires, si aujourd’hui certains veulent lui faire la peau, c’est parce qu’il soutenu un candidat à l’élection d’une instance du basket-ball Malien au détriment de ses proches collaborateurs qui ont été des candidats malheureux. Ces derniers seraient en train de tout entreprendre pour qu’il perde son poste de directeur.

 

 

 

Cela explique-t-il les querelles intestines dont il a précédemment parlées? Que peut-il dire à propos des extorsions d’argent à des particuliers et de la mauvaise gouvernance? Ses allégations justifient-elles le chapelet de faits qui lui est reproché? En fait Alkaya Touré directeur du Stade omnisports Modibo Kéita s’est enfoncé en affirmant être déjà cité par un journal de la place qui lui reprocherait d’avoir transformé la buvette du pavillon des sports en kiosque de vente de bissap?

 

 

À suivre…

Souleymane DIARRASSOUBA

 

 

SOURCE: Ciwara Info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *