LE PROGRAMME D’URGENCES SOCIALES EN MARCHE : LE GOUVERNEMENT FORME UNE COHORTE DE 1000 JEUNES EN ENTREPRENEURIAT

Le Premier ministre, chef du gouvernement Soumeylou Boubèye Maiga a présidé hier au Ciné Babemba la cérémonie d’ouverture officielle de la session de formation en entrepreneuriat, initiée en faveur des jeunes sans emploi. C’est une initiative du Ministère de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne en collaboration avec celui de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.

D’entrée de jeu de cette ouverture de session, le ministre Amadou Koita a tenu à préciser que cette initiative rentre dans le cadre du programme d’urgences sociales du Président de la République qui vise essentiellement à développer des actions en vue d’atténuer les souffrances des populations, de satisfaire les besoins à la base. Le ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne s’adressant au chef du gouvernement a dit :’’encore, il y a juste un mois, vous rencontriez les jeunes du Mali, toutes sensibilités, toutes catégories confondues pour échanger avec eux sur les questions de l’heure. Cette initiative est la parfaite illustration de votre attachement à cette frange sensible de la population », a déclaré le premier responsable du département de la Jeunesse du Mali.

Aujourd’hui, selon Amadou Koita, ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne du Mali, il s’agit de développer chez 1000 jeunes en quête d’opportunités venant de toutes les régions et du District de Bamako, des aptitudes et compétences nécessaires à la conception d’idées de projet, d’élaboration de plans d’affaires et de gestion de micro- entreprises. Il s’agit également, aux dires du ministre Koita, d’enseigner et de développer chez les jeunes, des notions élémentaires essentielles à la gouvernance des projets afin d’éveiller en eux la culture entrepreneuriale dans la perspective du relèvement de leur niveau de vie économique et de leur autonomisation sociale.

La finalité est d’aboutir à une jeunesse capable d’affronter un avenir en perpétuelle mutation, une jeunesse bien formée, confiante avec un sens élevé de civisme et de patriotisme. Le ministre a insisté auprès des encadreurs de ces jeunes pour répondre aux attentes du gouvernement qui est de faire de ces jeunes de gens qui ont confiance en eux. Aux jeunes, le ministre Koita a dit ce qu’il pense : « vous êtes les heureux élus de ce programme de formation, cela vous confère un privilège sans nul doute tant de nombreux jeunes sont confrontés aux difficultés d’insertion et aspirent tous à un emploi décent… ».

Le Premier ministre, chef du gouvernement Soumeylou Boubèye Maiga qui a présidé le lancement de cette session a profité pour prodiguer de sages conseils aux jeunes maliens qu’il invite à se former pour pouvoir faire face à tous les défis qui se posent au monde actuel. Il n’a pas manqué de rappeler les qualités d’un jeune ministre en l’occurrence le ministre Arouna Modibo Touré dont il loue les compétences pour que les jeunes suivent son exemple. Un fait qui pouvait, sans doute, rendre jaloux des membres du gouvernement qui s’évertuent à montrer leurs talents sans jusqu’ici parvenir à convaincre l’opinion qui s’interroge sur leur choix pour faire partie de l’équipe gouvernementale. Les participants à cette session sont issus des structures faitières comme : l’Union des jeunes Musulmans du Mali, le Conseil National de la Jeunesse (CNJ), le RENAJEM, la jeunesse des partis politiques et aussi l’AEEM.

 LAYA DIARRA

 

Source: Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *