Le président du MUM, Cheick Harouna Sankaré à propos du mois de la solidarité et de lutte contre l’exclusion : « Que Dieu ne me donne aucun bonheur que je ne partagerais avec les autres »

Cheick Harouna Sankaré, guide spirituel, ambassadeur de la paix, non moins président du Mouvement pour l’Union des Maliens (M.U.M) a profité du dernier virage du mois de la solidarité pour confirmer sa générosité envers les personnes démunies. C’était le 28 octobre dernier au siège du M.U.M. Etaient présent, les bénéficiaires, le président du réseau des personnes handicapées et le présentant du parrain du mois.

cheick harouna sangare marabout

« Que Dieu ne me donne aucun  bonheur que je ne partagerais avec les autres », a introduit le généreux Cheick Harouna Sankaré pour dire combien l’esprit du partage est un principe primordial pour lui. Ces mots étaient concrétisés par la grande quantité de vivres et une somme d’argent. Il s’agit de 100 sacs de riz, 30 bidons d’huile et 500 000FCFApour les handicapés ; 40 sacs de riz, 10 bidons d’huile et 250 000FCFA pour l’orphelinat  de Baguinéda.

Cheick Harouna Sankare maire

En outre,  le président des personnes handicapées a fait une doléance pour la construction et l’équipement d’un centre de métier pour les handicapés. La réponse du philanthrope du jour a été spontanée avec la remise d’un chèque de 5 000 000F CFA pour, selon lui, « apprendre et aider les personnes handicapées à pêcher ».

Par ailleurs, Cheick Tidiane Haïdara, fils et représentant du parrain du mois de la solidarité (le guide Cherif Ousmane Madani Haïdara) a salué et félicité le donateur pour son acte de solidarité. Selon lui, ce don n’est que la partie visible de l’iceberg de la bienfaisance du monsieur, et de témoigner que, ce qu’Harouna a donné à Haïdara comme soutien pour le parrainage en catimini est plus conséquent.

Harouna Sankaré a conclu en demandant aux Maliens de faire des bénédictions pour  le timonier, car selon lui, « celui qui veut le progrès de sa patrie bénit son président et ne peut le maudire, car la malédiction ne serait pas fatale que pour le président, elle le sera aussi pour le peuple ». Cet élan de solidarité et de patriotisme du président du MUM doit servir d’exemple.

Harouna Koné

Mali-Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *