LE PM SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA A MOPTI

« Nous serons intraitables avec ceux qui nous combattent »

 

 

Au cours de sa visite à Mopti avec une délégation composée  de sept ministres, 15 députés, ainsi que des forces armées de la défense du Mali et les autorités régionales, le premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga  a promis la tenue de l’élection présidentielle le 29 juillet prochain. Il a ainsi annoncé un plan de sécurisation des régions plongées dans l’insécurité et qui échappent au contrôle de l’état.

La possibilité de la tenue des élections est une question qui taraudait les espriits  de plupart des maliens, particulièrement dans les rangs de la classe politique. Mais la récente visite du premier a fait tomber les masques. Il a déclaré à cet effet : « Si la présidentielle n’était pas tenue à date prévue, personne n’aurait la base juridique pour diriger le Mali ». Une déclaration que la plupart des maliens  ont suivie sur la télévision nationale.

Pour assurer la sécurité des régions du nord, le premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga et l’ensemble de son gouvernement, dans la vision de son excellence Ibrahim Boubacar Keita,  présenteront  un plan de la sécurisation qui permettra de  sortir la grosse artillerie afin de traquer les bandits armés. « Nous avons décidé de déployer un effectif important des forces de défense et de sécurité pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de mètre carré qui échappe au contrôle de l’Etat », a martelé Soumeylou Boubèye. Il a promis de  tout mettre en ouvre pour pouvoir traquer les terroristes jusqu’à mettre la main sur chacun d’eux, un à un. « Nous serons intraitables avec ceux qui nous combattent », a-t-il précisé.
le premier ministre a profité de l’occasion pour tendre la main aux forces du mal à renoncer à leur projet pendant qu’il est encore temps. D’où il affirme : « Nous tenterons de récupérer tous ceux qui sont récupérables. Donc c’est le moment pour chacun de choisir son camp ».
Au-delà de cette déclaration, la visite du premier ministre en cinquième région a été salutaire. Elle aura permis au chef du gouvernement de s’entretenir avec les forces armées et de sécurité de la zone ainsi que les autorités administratives présentes pour la réussite de la mission qui lui a été confiée par le président de la république.

H.D

LE DENONCIATEUR:

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *