Le PDG de la poste suspend la grille salariale des travailleurs : Le syndicat sur pieds de guerre

Le Syndicat National de la Poste (SYNPOSTE) est sur le pied de guerre, il demande l’annulation de la décision du Président Directeur Général de la poste qui a annoncé le vendredi 9 décembre 2016, la suspension de la décision N° 0094/ PDG- La poste du 24 novembre 2015, portant application de la grille corrigée à compter du 1er novembre 2016. A cet effet, le syndicat a tenu une assemblée générale le mardi 13 décembre, sous la présidence de son secrétaire général, Seydou Diarra pour désapprouver cette décision. C’était dans l’enceinte de la direction générale de la poste.

office national postes bureau mopti

Les travailleurs de la poste accusent leur PDG, Oualy Sékou Traoré de prendre une décision le 9 de ce mois qui annule leurs salaires de novembre, toujours impayés. Selon le secrétaire général, ils ne peuvent pas accepter cette situation du fait que la direction étant dans l’incapacité de payer ses travailleurs a pris la décision d’annuler la grille consensuelle. Pour le syndicat, cette décision du PDG rendue rétroactive, démunie le salaire. De même, il dira que la décision a plus d’impact dans les régions. « Nous allons tirer toutes les conséquences de cette situation », déclare le syndicat. Au dire du secrétaire général, Seydou Diarra aucun élément juridique n’est valable dans cette décision. Plus loin, il dira que la grille salariale de la poste à été mal constituée de tout le temps. Et pire, la catégorie C a toujours été marginalisée alors qu’elle comprend le plus grand nombre du personnel. Par ailleurs, le secrétaire général a fait savoir que cela fait plus de 20 ans qu’ils ont cherché à trouver une solution à ce problème de grille, mais qu’ils sont toujours butés à des problèmes. Ainsi, suite au protocole d’accord signé en 2014 entre le gouvernement et la centrale syndicale sur l’augmentation du salaire des travailleurs, le syndicat a demandé à corriger le problème de grille qui existe fort longtemps au sein de la poste, a souligné le Secrétaire général Seydou Diarra. Suite à cette demande une commission composée du syndicat et de la direction a été mise en place pour travailler sur la grille. La commission a produit un rapport qui demande l’application de la grille salariale corrigée. Selon lui, le ministère a demandé à la direction de voir la faisabilité, ensuite de prendre les dispositions pour appliquer la grille consensuelle. Ainsi, le précédant PDG a adressé une lettre au ministre pour annoncer sa décision d’appliquer la grille corrigée à compter du mois d’octobre 2015, mais c’est dernier n’a pu le faire du fait qu’il est parti, a –t-il expliqué. C’est son adjoint qui entérinera la décision. Mais, pour l’actuel PDG, le Directeur adjoint n’aurait pas dû prendre cette décision qui « ne relève pas du pouvoir du PDG à plus forte raison d’un intérimaire ». Mais sa nomination, l’actuel PDG contestateur a passé cinq mois à percevoir son salaire sur la base de la grille corrigée, avant de se rendre à l’évidence. Bien curieux non ?

Ousmane Baba Dramé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *