Le PARSEC dote la gendarmerie malienne d’un camp mobile sécurisé: Un investissement de plus de 600 millions de FCFA pour faciliter les missions de courte durée des forces de sécurité

En vue de faciliter la mobilité des forces de sécurité, le programme d’Appui au Renforcement de la Sécurité dans la région de Mopti et à la Gestion des Zones Frontalières (PARSEC) a procédé, le jeudi 16 janvier 2019, à une remise d’un camp mobile sécurisé à la Gendarmerie Nationale. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Sécurité et de la Protection civile le Général Salif Traoré, l’Ambassadeur de l’Union Européenne M. Bart Ouvry et plusieurs autres membres du corps diplomatique résidant au Mali

Cette initiative est l’œuvre de PARSEC, qui vise à contribuer à la stabilisation de la région centre du Mali en améliorant la sécurité des populations, le contrôle du territoire et la gestion des espaces frontaliers par les services de l’Etat dans le respect de l’état de droit.

Ainsi, ce camp mobile va permettre aux militaires un déploiement rapide d’une unité qui veut se projeter dans des zones en crise, là où il n’y a pas toutes les infrastructures nécessaires.

Ce camp mobile est destiné au peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie nationale de Mopti. Il est constitué d’une armature en aluminium léger, robuste, durable et anti-corrosif et des tentes en PVC adaptées à des climats arides comme c’est le cas ici au Mali. A cela s’ajoutent des options supplémentaires sur les tentes dont des couches para soleil, d’isolation et de camouflage pour donner un espace de vie confortable avec les équipements qu’il faut à l’intérieur.

La base-vie comporte deux tentes sécurisées pour l’hébergement (16 pièces par tente) avec des lits, armoires et des espaces de rangement ; une tente qui sert de poste de commandement avec des mobiliers de bureau, un réfectoire avec des tables et des chaises pour la restauration ; un poste de garde ; et enfin deux tentes destinées aux sanitaires (toilettes).

L’option sécuritaire spécifique à ce camp à déploiement rapide consiste en une double protection contre les agressions extérieures de tout type.

L’ambassadeur de l’Union européenne a aussi annoncé l’inauguration prochaine d’un hangar aérien, d’une caserne de gendarmerie et d’un atelier de maintenance dans les jours à venir. Le ministre de la Sécurité et de la protection, Général Salif Traoré s’est félicité de cette initiative pour la paix et la sécurité au Mali et dans le Sahel. Il a aussi indiqué que les militaires ont reçu les formations nécessaires pour mieux comprendre le maniement du camp mobile sécurisé et aussi pour une meilleure durabilité.

Le projet PARSEC, qui a été développé avec le concours des missions de l’EUTM et d’EUCAP Sahel Mali, s’inscrit dans une action plus large de l’Union européenne œuvrant pour le renforcement de la sécurité et le développement dans la zone centre du Mali autour de trois axes majeurs. Ces axes émanent du Plan de sécurisation intégrée des régions du centre (PSIRC) à savoir l’appui au rétablissement de la sécurité, le soutien du dialogue entre population et force de défense et de sécurité, enfin le retour des services sociaux de base et des activités de stimulation du développement de l’économie locale.

Aminata Kébé

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *