Le ministre Mohamed Coulibaly à l’Amap : «L’ESSOR jouera un rôle central dans la refondation de l’État»

«L’Amap, avec le Quotidien national L’Essor, qui dessert tout le pays, mieux que n’importe quel autre organe jouera un rôle central dans la refondation de l’État et nous veillerons à ce que des moyens conséquents soient accordés à ce niveau, pour que le caractère régalien et souverain de l’État puisse s’exprimer à travers cet organe».

Ces propos sont signés du ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions, Mohamed Coulibaly qui a effectué, hier, une visite de prise de contact à l’Agence malienne de presse et de Publicité (Amap).
À son arrivée vers 15h dans la cour de l’Agence, le ministre Coulibaly a été accueilli par le directeur général de l’Amap, Bréhima Touré entouré de ses proches collaborateurs.

C’est la première fois qu’un ministre d’un autre département rend visite à l’Amap, a souligné le premier responsable de l’Agence, avant de se rendre dans la salle de conférence de la direction générale, en compagnie de l’hôte du jour. Le ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions fera un bref échange avec les responsables de la boîte, au cours duquel il abordera plusieurs sujets comme le rôle de l’Amap dans la réussite de la transition et le caractère participatif de la refondation de l’État.

Après cette rencontre avec les travailleurs de l’Amap, Mohamed Coulibaly visitera successivement l’imprimerie où ont été imprimés les bulletins de vote des élections générales de 1992, la salle de la Rédaction de l’Essor et la section photo. «En venant ici, on a le souvenir de nos anciens», a exprimé le visiteur qui faisait ainsi allusion aux anciennes photos et aux nombreux clichés de la section photo.

Le ministre en charge de la Refondation de l’État à l’imprimerie de l’Amap

«L’objectif de cette visite est de prendre attache avec la famille de la presse, dont je suis moi-même un produit. Aussi cette visite a pour but d’échanger avec les acteurs de la presse nationale autour de la mission qui nous est confiée.

Elle m’a également permis d’avoir une idée des conditions de travail des agents de l’Amap qui fournissent beaucoup d’efforts pour informer nos concitoyens», a souligné le ministre Coulibaly.

Il a promis que des réflexions seront menées pour améliorer les conditions de travail des agents de l’Amap, en général et des journalistes du Quotidien national L’Essor, en particulier.

«Nous allons faire en sorte que L’Essor soit digne d’un Quotidien national d’informations, en lui procurant des moyens qu’il faut», a répété le ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions.

Pour sa part, le directeur général de l’Amap a salué l’initiative du ministre Coulibaly de venir s’enquérir des conditions de travail des agents de l’Agence, une visite qui, dira Bréhima Touré «traduit l’intérêt des nouvelles autorités pour le Quotidien national».

Le directeur général de l’Amap a, ensuite, donné l’assurance au ministre que l’Agence jouera toute sa partition pour «la réussite de la Transition qui, nous l’espérons, nous ouvrira les portes d’une démocratie apaisée».

«Vous pouvez compter sur l’engagement de l’Amap pour vous accompagner», a insisté Bréhima Touré, avant de remettre un exemplaire du magazine «Notre Mali d’hier et d’aujourd’hui», un numéro hors sérié réalisé par L’Essor à l’occasion du 60è anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance.

Babba B. COULIBALY

  Source : l’Essor- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *