Le ministre Amadou Koita rassure ‘’Il n’y a pas deux fichiers électoraux’’

Le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne, porte-parole du gouverne¬ment, Amadou KOITA, a ani¬mé, le samedi 21 juillet, sa traditionnelle conférence de presse pour faire le point sur les décisions phares issues du conseil des ministres du ven¬dredi 20 juillet. C’était au siège du CIGMA à l’ACI 2000.

Le porte-parole a ainsi indiqué que le conseil des ministres a examiné et adopté des projets de textes et des projets d’or¬donnances et procédé à cer¬taines nominations. Il a souli¬gné que beaucoup de dossiers de marché, qui participent au développement de notre pays et à l’amélioration des condi¬tions de vie des populations, ont été adoptés.
Le porte-parole du gouver¬nement a largement éclairé l’opinion nationale et interna¬tionale, à travers la presse, sur la question du fichier électoral qui est aujourd’hui d’une brû¬lante actualité. Il a noté que le directeur de campagne du can¬didat Soumaila CISSE a animé une conférence de presse, au cours de laquelle il a dénoncé l’existence de deux fichiers électoraux.
Selon le Ministre Porte-parole, Tiébilé DRAME a également dénoncé une fraude électorale massive qui est en gestation. Le ministre KOITA a précisé que depuis le début du pro¬cessus électoral, le gouverne¬ment reste constant dans sa démarche qui est de faire en sorte qu’il y ait des élections transparentes, crédibles, sin¬cères et qui vont honorer la démocratie malienne.
Conformément à cette volonté, assure-t-il, le gouvernement a tout fait pour que le processus organisationnel soit le plus in¬clusif possible. Le porte-parole du gouvernement a ainsi expli¬qué que de la révision de la loi électorale à l’audit du fichier électoral, jusqu’à nos jours, tous les acteurs ont été impli¬qués, que ce soit l’opposition, la majorité, la société civile, les structures en charge de l’orga¬nisation du processus électo¬ral, etc.
« Il n’y a pas deux fichiers, il n’y a qu’un fichier électoral et il a été audité par un Comité d’experts, avec l’appui de l’or¬ganisation internationale de la francophonie. Ce Comité d’ex¬pert était présidé par le premier vice-président de la CENI, M. SOGOBA, qui est membre du bureau national du PARENA. L’audit a prouvé que le fichier est fiable et permet d’organiser des élections transparentes et crédibles », a affirmé le mi¬nistre Amadou KOITA.
Selon lui, c’est sur la base du fichier électoral audité que les cartes d’électeurs ont été éta¬blies à l’imprimerie nationale de France. Ce fichier, dit-il, compte 8.462.000 électeurs dont les cartes d’électeurs sont disponibles.
« A moins d’une semaine de la tenue du premier tour de l’élec¬tion présidentielle, ces genres de propos ne nous aident pas du tout. Que les Maliens sachent qu’il n’y a qu’un seul fichier électoral. Il n’y a pas de polémique en la matière et tout ce qui reste à faire, c’est de continuer la campagne et se soumettre au verdict des urnes », a appelé le ministre KOITA.
Au titre des nominations, le porte-parole du gouvernement a informé que le conseil des ministres a nommé les gouver¬neurs des régions de Nioro du Sahel, de Bougouni, de Dioïla et de Koutiala. Selon lui, ces gouverneurs auront pour mis¬sion de rendre opérationnelles ces nouvelles régions. Il a assuré que l’érection d’autres cercles en régions se fera de manière progressive.

PAR MODIBO KONE
N° 6282 du mardi 25 juillet 018

Info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *