Le Médiateur de la république hier à la nouvelle ENA : »L’institution veille à l’application de la démocratie et le respect des droits humains »

Le Médiateur de la république, Baba Akhib Haïdara a tenu, le jeudi 18 juin dernier, une conférence devant la 3ème promotion des 93 élèves-fonctionnaires de la nouvelle Ecole nationale d’administration (ENA). L’objectif de cette rencontre (3ème du genre) consistait à éclairer la lanterne des futurs serviteurs de l’Etat sur le rôle, le fonctionnement et l’organigramme de l’institution afin de les amener à s’imprégner de sa fonction pour la consolidation de la démocratie malienne.

Dans son discours liminaire, le directeur général de la nouvelle ENA, Fousséyni Samaké a remercié  le Médiateur de la république pour avoir accepté la sollicitation de venir entretenir les élèves fonctionnaires de la 3ème  promotion de son institution. Il a indiqué que la nouvelle  ENA à 3 missions à savoir, le recrutement et la formation pendant 2 ans des  fonctionnaires de 9 corps de la fonction publique, la formation permanente et le perfectionnement des élèves fonctionnaires  ainsi que l’étude et la recherche.

A l’entendre, elle a déjà formé et mise à la disposition de la fonction publique 148 élèves fonctionnaires.  Il a, en outre, affirmé que l’école  a souhaité, dans le cadre de leur formation à la 3ème promotion (93 élèves fonctionnaires)  qu’elle soit instruite des missions, du fonctionnement, des résultats et des perspectives du Médiateur de la république pour son contrôle de l’administration. Prenant la parole, le Médiateur de la république, Baba Akhib Haïdara a expliqué que le nom de l’institution  s’est inspiré de l’empire Ottoman (royaume du Suède) qui était chargé de recueillir les doléances des citoyens contre certains travailleurs de l’Etat. Selon lui, sa création est intervenue au Mali suite aux griefs que les citoyens ont portés contre l’Etat lors de la conférence nationale. Ainsi, il a étayé que l’institution participe au contrôle de l’administration, à la protection des droits humains face à l’Etat et à la promotion de l’esprit de service publique et d’une culture démocratique nationale.

‘ Le Médiateur de la république règle les litiges entre les citoyens et l’administration. Il le fait de façon non contentieuse en veillant à l’application du droit dans l’équité, en proposant des règlements amiables. Mais, il n’intervient pas dans les litiges privés, dans les différends entre une administration et un agent en activité de cette administration’’, a-t-il expliqué. Le conférencier a conclu par l’explication du statut juridique  et l’organigramme du service du Médiateur de la république.

    Siaka DIAMOUTENE

Source: L’Indépendant
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.