LE MÉDIATEUR DE LA CEDEAO CHEZ LE CHÉRIF DE NIORO, HIER : PROBABLE RENCONTRE ENTRE IBK, GOODLUCK JONATHAN ET LE M5-RFP, AUJOURD’HUI

Le Médiateur de la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans la crise malienne, Goodluck Jonathan, en séjour dans notre pays pour une énième tentative de résolution de la crise, s’est rendu, hier mercredi 12 août 2020, à Nioro du Sahel. Il a échangé avec le Chérif de Nioro, M’Bouillé Haïdara sur la crise socio-politique qui mine le pays depuis juin. L’ancien Président de la République Fédérale du Nigéria a demandé au Chérif d’intercéder auprès du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) et du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, pour une sortie de crise définitive. Cependant, une probable rencontre entre IBK et le M5-RFP est prévue aujourd’hui, sous l’égide du Médiateur, Goodluck Jonathan.

Goodluck Jonathan, ancien Président de la République Fédérale du Nigéria et Médiateur dans la crise Malienne, est encore dans nos murs. À la tête d’une forte délégation, l’ancien Président du Nigéria désigné Médiateur dans la crise socio-politique qui déchire le pays est revenu pour une troisième fois au Mali.

Depuis lundi qu’il séjourne, Goodluck Jonathan, témoin   de la manifestation du mardi 11 août dernier, s’est rendu, hier mercredi à Nioro du Sahel, à plus de 400 Km de Bamako pour rencontrer le vénéré chef religieux, le Chérif M’Bouillé Haïdara. Il a décidé de mettre cette fois-ci à contribution les influents religieux dans la recherche de solution.

« Nous pensons qu’en tant que personnalité morale, il peut contribuer à aider à la sortie de crise qui secoue le pays », a-t-il laissé entendre au sortir des échanges avec le Chérif de Nioro.

Ajoutant que le Chérif est un leader religieux respecté au Mali dont les conseils seront très utiles. Pour rappel, le Chérif de Nioro est l’un des cerveaux de cette contestation. Ce leader religieux dont le soutien est de taille envers l’Imam Mahmoud Dicko et le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) n’a jamais caché son mécontentement contre certains membres dans l’entourage du Présidant de la République, Ibrahim Boubacar Kéita.

Il a cependant, lui-même soutenu le Président IBK, en 2013, pour son accession à la magistrature suprême. Mais depuis quelques temps, il demande au président de mettre certains, dont son fils Karim Kéita, à l’écart de la gestion du pays. Donc cette visite du Médiateur de la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tient son essence du fait que l’influent religieux est un acteur majeur dans cette crise.

« Nous sommes venus pour échanger et connaitre sa position et voir le soutien qu’il peut nous apporter dans la résolution de cette crise. Nous l’avions sollicité pour soutenir les deux parties en crise afin qu’elles puissent créer un cadre de dialogue franc et sincère pour trouver une solution à la crise dans l’intérêt du Mali », a expliqué Goodluck Jonathan à la presse.

Selon l’ancien Président du Nigéria, « du moment où le peuple connait les raisons de la crise, il leur revient de s’assoir et discuter pour trouver une solution à la crise. Les discussions et les mouvements sociaux ne construisent pas un pays »,

a-t-il conseillé aux acteurs politiques de la crise laissant entendre que le monde entier est au courant de ce qui se passe au Mali et il revient aux personnalités comme le Chérif de Nioro, Chérif M’Bouillé Haïdara de s’impliquer dans la recherche de solution. Le Médiateur a aussi expliqué au Chérif de Nioro, M’Bouillé Haïdara, les principes de la démocratie qui exigent un certain nombre de choses, tel que le respect du mandat présidentiel en cours dans une démocratie.

Par ailleurs, Goodluck Jonathan a, au cours de cette visite, sollicité la presse nationale et internationale pour tout mettre en œuvre afin d’informer toute la population sur les raisons pour lesquelles lui et sa délégation se sont rendus chez le vénéré chef religieux, le Chérif de Nioro.

VERS UNE RENCONTRE ENTRE IBK ET LE M5-RFP, CE JEUDI

Dès son retour de Nioro du Sahel, le (…)

KADOASSO I.

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *