Le Mali et la liberté d’expression : un vieux souvenir !

 « Madou ka journal », un web-activiste échappe à une tentative d’assassinat ; le journaliste web Salif DIARRAH reçoit une menace de mort verbale

madou kante journaliste presse tuerie assasinat

L’animateur de la web-chronique « Madou ka journal » a été blessé par balle ce 25 juillet aux environs d’une heure du matin à bord de sa voiture. La tentative d’assassinat s’est déroulée à  Boulkassoumbougou.

Maréchal Madou, Madou Kanté à l’état civil, est connu pour dénoncer la corruption, le népotisme et d’autres tares des dirigeants politiques. Ce mardi, 25 juillet, sa voiture a été criblée de balles aux environs d’une heure du matin. L’intéressé, blessé, a admis à l’hôpital du Mali où il reçoit les soins. Selon les premières informations, sa vie n’est pas en danger. Pour le moment, l’auteur et les commanditaires de cet acte n’ont pas été identifiés.

Membre de la plateforme An tè A bana qui lutte contre la révision constitutionnelle, Maréchal Madou a reçu depuis son lit d’hôpital la visite de Tiébilé Dramé et l’honorable Amadou Thiam.

Depuis le début de la contestation contre le projet de révision constitutionnelle plusieurs militants pour l’abandon total du referendum ont déjà reçu des menaces de mort. Master Soumy, l’un des porte-paroles de la plateforme a de nombreuses fois alerté sur le danger qui pèse sur sa vie. La même nuit, notre confrère Salif DIARRAH de maliactu, un journal en ligne, a reçu une menace de mort, venant d’un inconnu.  Notre confrère Salif raconte : « c’était hier soir vers 00h 30 que j’ai reçu un appel d’un numéro privé me demandant si j’ai vu ce qui est arrivé à Madou ka journal. J’ai dit non et je lui ai demandé qui il est mais sans réponse. Il m’a juste dit de chercher à savoir ce qui lui est arrivé et que je saurai ce qui m’attend ».

Voilà des méthodes d’intimidation d’une autre époque que l’Association des professionnels de la presse en ligne condamne fermement. Elle le dit à travers le présent communiqué

Communiqué APPEL MALI

Source : Maliactu (titre et commentaires enrichis par SeybouKEITA)

 

 APPEL Mali  (Association des professionnels de Presse en Ligne au Mali)

COMMUNIQUE

L’Association des professionnels de presse en ligne au Mali a appris avec stupeur la tentative d’assassinat à l’encontre du web activiste et chroniquer Madou Kanté, connu sous le nom de Marechal Madou, dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 juillet 2017.

Aussi, L’Association des professionnels de presse en ligne au Mali s’inquiète et est indignée par la menace de mort dont a reçue la même nuit du lundi 24 au mardi 25 juillet 2017, le journaliste Salif DIARRAH, chroniqueur au journal en ligne maliactu.

En ces douloureuses et indignes circonstances, le bureau de L’Association des professionnels de presse en ligne au Mali lève la voix pour crier haut et fort son attachement au respect de la liberté de la presse et d’expression dans notre pays.

De même, APPEL Mali  appelle les autorités du Mali à plus d’engagement dans la sécurité des journalistes, bloggeurs  et autres web activistes dans l’exercice de leur profession ; cela, conformément à notre constitution qui garantit au citoyen malien la liberté d’expression et le respect de sa personne en tant qu’être humain.

Par la même occasion, APPEL Mali appelle les professionnels de presse en ligne au Mali, bloggeurs et autres activités web à plus de vigilance et de professionnalisme dans l’exercice de leur activité.

 

Bamako le 24 juillet 2017

La présidente

P/O le secrétaire Général

Seybou KEITA

Delta News

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *