Le général Moussa Diawara, DG de la SE…. : ….Pour avoir fait preuve d’un sens élevé de responsabilité en protégeant ses concitoyens d’empoisonnement public !

Dans un message largement véhiculé sur les réseaux sociaux, le Collectif pour le Renouveau du Peuple et la Lutte contre la Délinquance Juvénile (CRPLDJ) félicite le général de division Moussa Diawara pour son refus catégorique à ce qu’une importante quantité de riz de qualité douteuse se trouvant au port d’Abidjan franchisse les frontières du Mali. Selon le CRPLDJ, le Directeur général de la Sécurité d’Etat est resté sourd aux multiples offres et interventions !

 

A la suite du CRPLDJ, nous disons bravo au patron de la SE qui prouve ainsi qu’il est un responsable soucieux de la santé de ses compatriotes ! C’est un tel comportement que nous avions espéré de la part des autorités maliennes, en lançant l’alerte en février dernier (Le Challenger (n°1342 du 18 février 2019) sur la présence de ce ‘’riz pourri’’ sur un navire dénommé ‘’Oceanprincess’’ en vadrouille le long de la côte Atlantique.

Nous avions en effet émis le vœu ardent de voir nos plus hautes autorités prendre les dispositions nécessaires pour empêcher que ce riz en provenance de Yangon, en Birmanie, ne soit déversé sur le marché malien. Comme l’ont fait avec beaucoup de fermeté leurs homologues de la Guinée et du Togo qui ont refusé que le navire ait même accès à leurs ports respectifs. Après avoir laissé la cargaison débarquer au port d’Abidjan, les autorités ivoiriennes ont fini par s’en débarrasser non sans en avoir détruit une importante quantité  jugée “impropre à la consommation’’. Il est donc heureux de constater que notre appel a été entendu.

Chiaka Doumbia

Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *