Le directeur de galaxie centre culturel et dialogue turc Abdulgani Yavuz : “L’Etat malien a refusé de nous retirer la gestion du groupe Collège Horizon au profit des proches d’Erdogan”

La direction du groupe scolaire Collège Horizon VIP de Sébénicoro a organisé le week-end dernier un déjeuner de presse. Une occasion mise à profit  pour faire visiter le bâtiment et expliquer aux journalistes la particularité de cet établissement scolaire.

College Horizon ecole lycee mai bamako

Le groupe scolaire Collège Horizon VIP de  Sébénicoro est  bâti sur 14 hectares pour un coût de réalisation de 3 milliards de Fcfa. C’est un établissement haut de gamme qui dispense, selon son directeur Mehmet Fatih Yigit, un enseignement de qualité avec des tableaux numériques, des laboratoires bien équipés et une salle informatique.

“Les cours sont dispensés chaque 45 minutes, avec une pose de 10 minutes” a expliqué le  Directeur qui ajoute : “De son ouverture en début d’année à aujourd’hui, nous avons 60 élèves” a-t-il ajouté. A le croire, l’année scolaire coûte 1 750 000 Fcfa par an dans cet établissement VIP pour un élève de l’école fondamentale contre 800 000 Fcfa  pour les écoles ordinaires du même groupe.

Erdogan a fermé toutes nos écoles, nos hôpitaux, les chaines Tv, les journaux

Ce déjeuner de presse a été surtout mis à profit par  le directeur de Galaxie centre culturel et dialogue turc, Abdulgani Yavuz, pour dénoncer l’acharnement dont le Mouvement Hizmet (des proches de l’imam  Turc Futulah Gullen) fait l’objet de la part du pouvoir d’Erdogan. Il a aussi balayé de revers de la main des informations selon lesquelles ces établissements appartiennent au chef religieux  turc, ennemi juré du président Erdogan. “Ces écoles appartiennent à des hommes d’affaires turcs et sont gérés par le Mouvement Hizmet. Mais l’enseignement  est dispensé selon des idées de l’imam Gullen” a souligné le directeur de Galaxie Centre culturel et dialogue  turc, Abdulgani Yavuz.

A le croire, le Mouvement Hizmet a des écoles dans 170 pays avec des noms différents en fonction des pays et le gouvernement turc organise  depuis 3 ans des missions en Afrique afin de solliciter les présidents de ces pays pour qu’ils retirent la gestion de ces écoles au Mouvement Hizmet en échange d’argent,  pour  ensuite les remettre à une fondation créée par Erdogan. “Mais paradoxalement, il ne tente jamais de nous déposséder de ces écoles  en Europe ou aux Usa ou nous disposons  plus de 300 écoles” a remarqué M. Yavuz.

Il  a regretté le fait que l’homme fort de la Turquie est parvenu à leur retirer la gestion de ces établissements scolaires en Gambie, en Guinée et s’apprête à le faire au Sénégal.

“Quant au Mali, nos écoles étaient menacées, mais fort heureusement, les autorités maliennes n’ont pas accepté de nous retirer la gestion car les émissaires d’Erdogan sont venus ici afin de solliciter  les autorités à cette fin. Celles-ci  ont refusé et nous pensons qu’elles vont rester sur cette position” a poursuivi  le directeur de Galaxie centre culturel et dialogue  turc.

Plus de 40 000 personnes de notre mouvement  injustement emprisonnées

Pour  Abdulgani Yavuz, ce ne sont pas seulement les écoles qui sont dans le viseur d’Erdogan, mais aussi et surtout les biens et les partisans de Fetulah Gullen. C’est pourquoi, à en croire le conférencier, des descentes musclées sont organisées dans des écoles, hôpitaux et chaines de Tv… appartenant à leur  mouvement afin des les fermer. Au cours de ces opérations, précise-t-il, les personnes qui  y travaillaient sont interpellées. “Ils sont aujourd’hui 40 000  membres de notre mouvement injustement emprisonnés  pour la simple raison qu’ils sont de notre mouvement. Ils ne sont pas aussi jugés” a-t-il dénoncé.

             Kassoum THERA

Source : Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *