Lancement du portail web du NINACAD : Accès facile aux informations foncières

Le vendredi 30 novembre 2018 à l’hôtel Sheraton de Bamako, le premier ministre chef du gouvernement, Soumeylou Boubeye Maiga a présidé la cérémonie de lancement officiel du portail WEB du Numéro d’Identification National Unique Cadastral, c’était en présence du ministre de l’habitat et de l’urbanisme et les représentants des départements ministériels et services.

Dans son intervention, le ministre de l’habitat a souligné que les plus hautes autorités du pays ont décidé de mettre un accent particulier sur l’accès équitable au foncier et sur le renforcement de la gouvernance et de la sécurisation domaniale et foncière par l’amélioration du cadre institutionnel et juridique de cette gestion et par la mise en place d’un cadastre fonctionnel par le biais d’un guichet unique dans chaque commune du pays.

« Tant que notre département est maitre d’œuvre de la réforme domaniale et foncière au Mali, nous sommes engagés à concrétiser cette volonté politique clairement affirmée, a-t-il déclaré.

Il a  aussi rappelé que la réforme domaniale et foncière a pour objet de refonder les rapports sociaux, de mettre la terre au service du développement et d’appuyer la bonne gouvernance de l’Etat. Elle débouchera sur la mise en place du cadastre. Dans sa première phase, le territoire prioritaire du projet de reforme couvre le district de Bamako et le cercle de Kati, ou la situation foncière est particulièrement préoccupante.

Selon lui, la réforme vise les quatre (4) objectifs spécifiques suivants : contribuer à assoir la paix sociale et améliorer le développement économique du Mali grâce à la sécurisation des droits de propriété et la gestion des conflits ; réformer le cadre institutionnel et améliorer la connaissance du foncier et du territoire national ; mobiliser les ressources antérieures de l’Etat et appuyer la décentralisation ; communiquer sur la réforme et accompagner le changement.

A l’en croire, il estime que le cadastre permet d’identifier et de recenser toutes les parcelles bâties et non bâtis sur le territoire communal, d’attribuer à chaque unité foncière une codification nationale unique, qui permettre de l’individualiser sans ambiguïté, d’identifier les propriétaires et exploitants et d’enregistrer les informations essentielles pour leur désignation. Avant d’ajouter que le plan cadastral établi dans le district de Bamako et ses huit communes limitrophes compte à la date d’aujourd’hui cinq cent vingt-quatre mille huit cent trente (524.830) parcelles de terrain, bâties et non bâties, y compris les champs. La mise en œuvre du portail web NINACAD offre aux usagers une porte d’entrée commune aux données géographiques et assure aux services et aux collectivités un accès plus facile aux informations foncières. Il permettra également aux propriétaires de biens fonciers de consulter et de visualiser de façon permanente sur internet leurs parcelles de terrain à travers le NINACAD, a-t-il conclu le ministre de l’habitat et de l’urbanisme.

La reforme domaniale va permettre de refonder les rapports sociaux  et promouvoir la bonne gouvernance du secteur, a en croire le chef du gouvernement, Soumeylou Boubeye Maiga.

Selon lui,  actuellement  «nous sommes dans une sorte de pagaille organisée, organiser par ceux qui essayent de profiter de l’aspiration de tous les maliens dans un rive partiel. Cette préoccupation est devenue malheureusement une source de prédation, de spéculation et d’escroquerie, ce qui fait que les citoyens sont dans une insécurité totale. Nous allons prendre toutes les mesures administrative et judiciaire qui s’imposent pour sanctionner ses mauvais comportements » a laissé entendre le premier ministre.

Après les discours, le secrétaire permanant de la reforme domaniale et foncière a fait un exposé sur l’importance du numéro d’identification national unique cadastral.

Bissidi SIMPARA

L’Agora

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *