Lancement du club ‘’Cissé Junior’’ : Formation sur le procédé de fabrication de la brique H, comme 1ère activité!

La mairie de Kalaban-Coro a servi de cadre le mardi 24 juillet à la tenue d’une assemblée d’information et de  vulgarisation sur la ‘’Brique H’’, initiée par le club des amis de ‘’Cissé Junior’’, présidé par Mamadou Cissé (de l’Energie FM), en collaboration avec Gaoussou Traoré, patron du cabinet d’architecte la ‘’Soudanaise’’,  inventeur de la brique H. Cette assemblée a été l’occasion de présenter les objectifs du club ‘’Cissé Junior’’.

Mamadou Cissé, président du club des amis de ‘’Cissé junior’’,  a fait savoir que ce club a été créé le 22 juillet dernier en vue d’aider les femmes, les jeunes, à travers les projets de formation et de sensibilisation ainsi que pour l’épanouissement de ses membres. En que club apolitique il contribue à soutenir cette couche de la société à trouver des emplois sans dépendre  de qui que ce soit. Selon M. Cissé, ce club est représenté dans des localités de notre pays et à l’extérieur.

Dans le cadre de ses activités, le club ‘’Cissé Junior’’ en collaboration avec Gaoussou Traoré, patron du cabinet d’architecte la ‘’Soudanaise’’ a initié une séance de formation sur la brique H.

Mohamed Sylla de la société Sylla, formateur, dans son exposé a expliqué la méthode de la brique H et son avantage par rapport à la brique ordinaire.

Il dira que la confection de la brique H est économique par rapport à la forme classique de la brique. En ce sens que  la forme H confère une économie de 30% de ciment, de 30% de sable et de 30% d’eau. Cette brique selon lui a un volume de 5 litres par rapport à la brique ordinaire qui a un volume de 7,1 litres.

Dans son exposé il a précisé qu’à son élaboration  la technique utilisée permet une économie de joints horizontal et vertical (mortier d’évaluation) de 100T. De ce fait, un mur construit avec cette brique contient de la terre, conserve les avantages de celle-ci en termes de régulation techniques  (chaleur et froid, et d’isolation acoustique). De même, que le système de construction ne nécessite plus l’arrosage du mur pour assurer la liaison brique-joint, d’où une économie de l’eau d’arrosage.

En somme, M .Sylla a expliqué les avantages du procédé en 10 points.

Une brique qui coute 30% moins chère que la brique ordinaire. Une maçonnerie qui ne nécessite plus l’utilisation  de joint-100%. Une brique qui ne nécessite pas de l’arrosage. Qui procure plus de confort thermique, qui résiste plus au feu que la maçonnerie classique en ciment. Il a souligné aussi que le procédé de fabrication de la brique H crée plus d’emplois réels  et adaptés, d’où une manière de lutter contre la pauvreté. Elle permet, selon toujours M. Sylla de réduire la facture de la construction d’une maison en utilisant moins de ciment. « Déjà utilisée au Mali, elle a servi l’année dernière à la construction de 154 logements sociaux à Ouagadougou » a-t-il révélé.

Fatoumata COULIBALY

Source: Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *