L’Agefau initie une dizaine de déficients visuels à l’informatique

L’Union malienne des aveugles (Umav) en partenariat avec l’Agence de gestion du Fonds d’accès universel (Agefau) a organisé un atelier de formation de deux jours au bénéfice de déficients visuels. Lesquels devraient désormais se servir d’un ordinateur en toute autonomie. C’était le jeudi 21 juin à l’Umav. Selon le directeur du Centre d’accès universel de l’Union malienne des aveugles (Umav), Drissa Diarra, l’objectif de cet atelier est de permettre aux déficients visuels d’apprendre à manipuler et à utiliser les logiciels informatiques adaptés aux non-voyants, mais également les former à l’usage de la suite bureautique des outils informatiques de base tels que Microsoft, Internet, etc.

«Nous souhaitons qu’à la sortie de cet atelier que ces stagiaires deviennent des formateurs pour qu’ils soient en mesure d’initier d’autres apprenants à l’usage de ces outils informatiques, pour qu’ils aient une prise en main de ces outils informatiques. Cet atelier a été rendu possible grâce à l’accompagnement de l’Agefau qui est une structure du ministère de l’économie numérique et de la communication, et c’est cette agence qui nous a gratifié de ce centre flambant neuf dont l’inauguration a eu lieu le 19 mars avec des équipements bien adaptés, une vingtaine d’ordinateurs et tous les logiciels adaptés aux déficients visuels tels que jaws, zoom texte)», a-t-il affirmé.

Aux dires de Yacouba Keita, chargé de formation à l’Agence de gestion du Fonds d’accès universel (Agefau), cette formation est la suite logique de la mise en place d’un certain nombre de centres d’accès universel qui seront destinés à des couches défavorisées à Bamako et un peu partout au Mali.

Cette formation est destinée aux déficients visuels ; l’idée est de former un noyau dur d’une dizaine de personnes qui vont à leur tour faire le relais pour pouvoir former le maximum de non-voyants aux applications adaptées aux personnes de déficience visuelle, a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs souligné que c’est à partir des collaborations entre le   ministère de l’économie numérique et de la communication et celui de   l’administration territoriale qu’ils ont choisi les centres, et l’Umav a fourni la liste des stagiaires à former et parmi ces dix personnes, il y a trois femmes.

Aminata Bocoum, bénéficiaire de cette formation ne dissimule pas sa joie : «je suis contente d’être parmi les bénéficiaires de cette formation, elle me permet d’apprendre beaucoup de chose sur l’ordinateur. Grâce à cette formation, je peux naviguer seule sur internet en toute autonomie. Je demande au formateur de former surtout beaucoup plus de handicapés, surtout les déficients visuels afin que nous soyons indépendants nous-mêmes. Après cette formation, j’espère être en mesure de former à mon tour mes camarades qui n’ont pas eu la chance d’être ici avec nous…».

Korotoumou KARABENTA/Stagiaire

Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *