La PCC lance une collecte de fonds au profit des FAMa

Le fonds qui sera collecté sera investi dans les petits projets individuels des veuves de militaires et dans l’éducation des enfants orphelins.

 À l’occasion du 20 janvier, fête nationale de l’armée malienne, la Plate-forme contre la corruption et le chômage (PCC), en partenariat avec la Fondation pour la solidarité, lance une opération de collecte de fonds pour soutenir les forces armées et de sécurité et les veuves et orphelins des militaires tombés au champ d’honneur. L’opération de collecte de fonds va durer jusqu’au 28 février 2020. Une commission composée de représentants de la société civile, du secteur privé, des ministères de la Défense et des Anciens combattants et de la Sécurité, s’occupera de la gestion du fonds.

 Le lancement officiel de la collecte de fonds a eu lieu le lundi 20 janvier au Conseil national du patronat du Mali (Cnpm), en présence du parrain de la cérémonie, Mamadou Sinsy Coulibaly ; du président de la PCC, Clément Dembélé, et de la présidente de la Fondation pour la solidarité, Djelika Diallo.

Pour le président de la PCC, Clément Dembélé, le lancement de cette collecte de fonds en faveur des FAMa et les familles de militaires tombés au champ d’honneur n’est pas une question d’argent, mais une question symbolique qui doit montrer que dernière chaque soldat malien tué, il y a un homme. Selon lui, donner quelque chose aux militaires ne sera jamais assez, car être militaire c’est se sacrifier pour les autres. Pour le président de la PCC, ce don de soi est d’autant plus important que lorsqu’un militaire meurt au front, c’est la fierté de mourir pour les autres.

«Le Mali n’a jamais eu autant besoin de ses fils qu’aujourd’hui. Nous traversons une grande turbulence, un moment historique et qui doit nous rappeler que nous devons être tous ensemble. Cette collecte de fonds que nous lançons aujourd’hui n’est pas pour les veuves et les orphelins des militaires seulement, c’est pour nous-mêmes. C’est pour montrer à ces enfants que nous sommes là et que leurs parents ne sont pas morts pour rien», a déclaré Clément Dembélé. Lequel a par ailleurs rendu un homme appuyé au parrain de la cérémonie, Mamadou Sinsy Coulibaly, pour tout ce qu’il fait pour son pays.

Pour le parrain de la cérémonie, Mamadou Sinsy Coulibaly, ce partenariat entre la plate-forme et la Fondation pour la solidarité permettra de réfléchir, avec le secteur privé, à comment créer une économie sociale et solidaire. Car, à l’en croire, à un moment donné, les donations ne suffiront plus.

« Les ressources que vous allez avoir, il faut les mutualiser et valoriser. Il faut donner une leçon aux autres organisations pour qu’elles viennent vers vous», a déclaré Mamadou Sinsy Coulibaly. Tout en demandant aux organisateurs la transparence totale dans la gestion du fonds qui sera collecté.

La présidente de la Fondation pour la solidarité, Djelika Diallo, a rappelé que les plus hautes autorités du pays, dans le souci de renforcer la solidarité en faveur des forces armées et de sécurité et manifester la reconnaissance de la nation pour les sacrifices consentis, ont décidé de créer la Fondation pour la solidarité.

Selon elle, cette fondation est l’outil de gestion de la politique sociale en faveur des militaires et leur famille, en particulier dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la reconversion. Avant de lancer un appel à tous les fils du pays et aux partenaires financiers afin de soutenir financièrement et matériellement les actions en faveur des forces armées et de sécurité.

Fanta Sakiliba

Source: Nouvelle Libération

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *