La mort frappe au sein des célébrités nationales : Mme Traoré Ami Sow, une autre battante, s’en est allée

Dieu a donné, Dieu a repris. Cette implacable vérité vient encore une fois de plus se rappeler à notre esprit de simples mortels. En effet, Mme Traoré Ami Sow, ancienne sportive (elle fut basketteuse de haut niveau), ancienne animatrice de l’émission culinaire “Bien manger” sur la télévision nationale (ORTM) et femme politique, a rendu l’âme hier jeudi à 2 h du matin après un long combat contre la maladie. Ses parents, amis, connaissances et collaborateurs s’apprêtent à lui rendre un vibrant et mérité hommage ce vendredi après la grande prière de 13 h à son domicile à Korofina Sud.

Mais déjà, depuis l’annonce du décès, les hommages fusent de partout. Les uns plus émouvants que les autres. Tous sont unanimes pour reconnaître en cette dame une grandeur naturelle en toute circonstance de temps et de lieu.

En effet, de l’avis de tous ceux qui l’ont connue, approchée ou côtoyée, Ami Sow ne laissait personne indifférent. Joviale, gaie et toujours souriante, elle était d’un engagement sans limite et d’une loyauté déconcertante.

Sportive, restauratrice, communicatrice hors pair et femme politique à ses heures libres, Ami était fidèle dans ses engagements. Femme à la conviction établie, profondément attachée aux valeurs d’humanisme, de respect, d’humilité et de solidarité vraie, elle était de tous les combats pour faire valoir son opinion, ses idées et défendre son idéal.

Amie de tous (enfants, jeunes, moins jeunes, vieux, personnes en situation de handicap, etc.) Ami Sow était ouverte et accessible à tous. En elle, le Mali en général et son parti les Fare An ka wuli, en particulier, perdent une grande battante et une militante engagée, déterminée pour le combat des causes nobles.

Dans sa 66e année, elle s’en est allée après avoir mené une lutte féroce contre une longue maladie, laissant ainsi derrière elle des parents, amis, connaissances et collaborateurs inconsolables. Les obsèques ont lieu ce vendredi 21 août 2015 après la prière de 13 h à son domicile à Korofina Sud juste à droite après la première rue pavée.

Dors en paix Ami ! Que Dieu Tout Puissant t’accueille dans son paradis éternel, Amen !

B. Sidibé

 

Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.