La JCI-Mali a 20 ans : Il y a de cela 20 ans (1995), la Jeune Chambre Internationale (JCI) voyait le jour au Mali. Pour célébrer ce 20ème anniversaire, plusieurs activités ont été organisées à cet effet.

La Jeune chambre internationale (JCI), créée depuis le 11 décembre 1945 par Henry  Giessenbieravec son siège aux USA, est une fédération mondiale de 200 000 jeunes citoyens actifs, âgés de 18 à 40 ans sur près de 5 000 communautés dans plus de 115 pays à travers le monde.

JCI jeune chambre internationale conference

C’est en 1993 que le Mali a connu sa toute première représentation locale, à savoir la JCI-Bamako.

Pour avoir droit à une représentation nationale, l’urgence s’imposait de créer une autre représentation locale conformément aux principes de la JCI. C’est ainsi que la JCI-Sikasso a vu le jour quelques temps après pour donner naissance à la JCI-Mali en 1995 avec comme premier président, Me Issiaka Keita, aujourd’hui, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Mali. Il fut également le premier président de la JCI-Bamako (1993-1994).

De nos jours, le Mali connait plus de 36 Organisations Locales (OL) réparties sur l’ensemble du territoire.

Pour marquer ces 20 ans d’existence par des actions positives, les membres de l’organisation ont organisé plusieurs activités dans ce sens du 26 au 28 juin 2015. Parmi ces activités, un diner avec les anciens  présidents nationaux, locaux et sénateurs (titre de distinctions honorifiques), une projection de quelques projets forts de la JCI, un forum, un vernissage et l’exposition photos sur les 20 ans de la JCI-Mali ainsi qu’un cocktail.

Une autre activité est l’assemblée générale de JCI-Bamako, appelée aussi la doyenne ou la première car étant l’organisation mère de toutes les autres OL. Elle a eu lieu le 4 juillet dernier au gouvernorat du District de Bamako.

Une A.G qui avait toute sa particularité car ayant vu la participation des anciens présidents de cette OL sur invitation spéciale du président en exercice de la JCI-Bamako, Abdoul Malick Diallo. Il s’agit de Garba Konaré, Mahamane Baby, Hama Frantao Cissé, Abdoulaye Sandiakou Doucouré, Aly Koné, Didi Kouakou Diallo, Fanta Sy Konaté, Badji Simaga Balepa, du président en exercice de la JCI-Mali, Abdrahamane Coulibaly et d’autres présidents locaux.

Ceux-ci ont répondu présent à cette invitation. Ces anciens dirigeants ont profité de l’occasion pour prodiguer des conseils à leurs cadets qui manquent de plus en plus de motivation et de solidarité comparativement à leur génération.

Mahamane Baby (président 2014), a reconnu le changement positif qu’a apporté la JCI dans sa vie. Un autre mystère de la JCI car il faut signaler que cette organisation de jeunes, à la différence des autres, prône toujours la non-violence. C’est pourquoi, il est très difficile de voir des actes de violence au cours de leurs activités.

A la JCI, il y a un mode de gouvernance très modeste et exemplaire ou le président en exercice et son futur successeur se côtoient en toute harmonie.

Selon le Président 2015 de la JCI-Bamako, cette non-violence au sein de la JCI s’explique par le fait qu’elle est plus qu’une école de formation qu’une organisation en tant que telle. Aussi, selon lui, ses adhérents sont toujours animés par l’esprit d’avoir toujours quelque chose à apprendre.

C’est également une organisation qui offre de multiples opportunités à ses membres avec des nombreuses formations sur le leadership, la gouvernance, le montage et gestion de projets etc.

Bref, c’est un océan d’opportunités mais qui est allergique aux opportunistes. C’est-à-dire, qui viennent uniquement pour s’en servir à leur seul profit.

De l’extérieur, la JCI est vue comme une organisation de filles et fils à papa en raison de leur style vestimentaire et de langage de paix. Mais en s’approchant de près, on constate un monde très solidaire et très ouvert à toutes catégories de personnes sans distinction.

Lors de la rencontre de Zone Afrique-Moyen Orient (une des plus importantes rencontres de la JCI) qui a eu lieu du 06 au 09 mai 2015 à Accra, la délégation malienne a brillé en remportant les prix du meilleur orateur, de la meilleure équipe de débat et de la meilleure Organisation Locale la plus remarquable d’Afrique et du Moyen Orient. Des prix reçus des mains du président mondial 2015, Ismaël Haznedar

Le jeudi 02 juillet dernier, une forte délégation conduite par le président national 2015 de la JCI-Mali, Abdrahamane Coulibaly a présenté ces différents prix au directeur national de la Jeunesse.

Modibo Dolo

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.