La Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’imam Dicko officiellement lancée

Le samedi 7 septembre 2019, la  salle Bazoumana Sissoko du palais de la Culture de Bamako Amadou Hampathé Bâ a servi de cadre au lancement de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’imam  Mahmoud Dicko (CMAS). Organisée par ses amis et sympathisants, la cérémonie était placée sous le parrainage idéologique de l’imam Mahmoud Dicko.

C’était en présence du ministre des Réformes Institutionnelles chargée des relations avec la société civile, Amadou Thiam, le Coordinateur du Mouvement, Issa Kaou Djim, le  1er Adjoint du Maire de la Commune IV, M. Kanté,  les représentants du Cherif de Nioro, Baba Haidara et sidi Ahmed Dicko
Cette cérémonie a mobilisé plusieurs figures de la scène politique malienne, en l’occurrence, Oumar Ibrahim Touré du parti APR, Djiguiba Keita du Parena, Mountaga Tall du CNID Faso Yiriwa Ton,  Choguel Kokala Maiga du MPR, Ibrahima N’Diaye  de l’URD, Modibo Sangaré de l’UNPR et Ibrahima Diawara du Mouvement Maliens tout court. Elle  a débuté par la lecture du saint coran et par l’hymne national du Mali. L’assistance a eu droit à la présentation des membres du  bureau du mouvement  par Kaou Djim. Il affirme que ce mouvement vise à coordonner et à fédérer les efforts disparates, dispersés  des clubs et initiatives de soutien à l’imam Mahmoud Dicko. Pour lui, l’objectif de ce mouvement politico- religieux est de promouvoir la vision politique, sociétale, coutumière et religieuse de l’imam Mahmoud Dicko. L’émissaire du chérif de Nioro du Sahel, Baba Haïdara, a également mis en relief la disponibilité du chérif à accompagner cette initiative qui vise à défendre l’islam et les intérêts matériels et moraux des populations.
Enfin, le parrain spirituel et idéologique du Mouvement a dans une longue diatribe affirmé que notre pays a quitté la situation de mauvaise gouvernance pour une situation de non gouvernance. Pour preuve, il a cité la corruption systématique et à ciel ouvert dans tous les compartiments de la vie nationale. Pour couper court aux rumeurs et supputations, l’ancien président du Haut conseil Islamique, a solennellement déclaré que son combat est un combat d’avant-garde né de la dette morale qu’il a contractée avec son peuple, suite à la manifestation héroïque du 5 avril 2019 et qu’il n’a aucune intention de se présenter à une  élection présidentielle, législative, ou municipale.
Sur le dialogue politique, l’imam Dicko dit soutenir l’initiative si elle vise à poser les vrais problèmes de la Nation, mais se démarque si c’est un faux fuyant. Avant de finir, l’imam Dicko a présenté  à l’assistance Yacouba Siby, qui a libéré 160 soldats Maliens des mains des groupes terroristes à Kidal avec un car qu’il a loué à ses frais. Avant de s’indigner du fait que cet acte patriotique  n’a pas mérité une lettre de remerciement de la part des tenants du pouvoir  à fortiori, une médaille.

 Alpha SIDIKI SANGARE

Source: Canard Déchainé

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *