La Convention relative aux Droits des Enfants a 25 ans : Le Premier ministre rappelle aussi au devoir parents et enfants

Les cérémonies nationales de commémoration des 25 ans de la Convention relative aux Droits des Enfants (Cde) ont eu lieu le samedi matin au CICB sous la présidence du Chef du Gouvernement.

moussa mara premier ministre chef gouvernement yelema

Articulées autour des thèmes nationaux et internationaux portant sur : « Les violences commises sur les enfants et les réponses concertées en faveur des victimes de conflits armes », les cérémonies ont vu la participation de Mme Jacqueline Nana Togola, Ninistre de l’Éducation Nationale, le Président de la Comade, la représentante du maire de la Commune III, les partenaires techniques et financiers, plusieurs centaines d’enfants venus de différents horizons pour commémorer cette journée.

Pour Mlle Lalla Wangara, présidente du Parlement des Enfants, l’occasion est bien opportune pour remercier le Président de la République, le Gouvernement et les partenaires pour leur accompagnement à la réussite de cette activité. Tout en appréciant les efforts du Gouvernement et des partenaires à faire prévaloir le droit des enfants, la première responsable du parlement des enfants a appelé à plus d’attention sur leur sort. Elle a invité l’ensemble des composants de la société et au premier chef, le Gouvernement à se pencher sur le cas des enfants du Nord notamment ceux de Kidal. Elle a exhorté tous les enfants à observer les mesures d’hygiènes contre Ebola avant de suivre avec l’assistance des sketchs sur la non-scolarisation des filles et la mendicité.

Selon le Président de la Comade, les enfants ont droit à la protection mais aussi à l’éducation, aux soins et à la formation. Il a saisi cette occasion pour faire l’historique des différentes conventions conclues sur le droit des enfants en attirant  l’attention des Autorités sur les problèmes scolaires, sanitaires des enfants, l’analphabétisme, l’accroissement du taux de mortalités infantile, le mariage précoce et les méfaits des conflits conjugaux.

Appelant à la mobilisation générale autour de l’éducation des enfants, le Président de la Comade a encouragé le Gouvernement et l’ensemble des partenaires sur les avancés majeurs constatés ces deux dernières années. A ce sujet, l’assistance a suivi un film le standard minimum pour la protection de l’enfant.

« Formidable les enfants du Mali », c’est par ces mots que la représentante des partenaires techniques et financiers a entamé son discours. À l’instar de la convention de 1989 adoptée par les Nations Unies sur le droit des enfants, Mme Alexandre Dantris réitère leur soutien sans réserve pour le bien-être des enfants du Mali.

Quant à Mme le Ministre de l’Éducation Nationale, représentant son homologue de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, ce 25è anniversaire de la Convention du Droit des Enfants (Cde) est une occasion heureuse de saluer tous les acteurs ayant contribué à la protection et à la promotion des enfants.

Focalisant son discours sur les violations faites aux enfants, Mme le Ministre invite tous les acteurs à consolider et à continuer les efforts car la situation des enfants ne cesse de bousculer les consciences. Pour faire face à cette situation de non-droit des enfants, elle en appelle à une concertation générale pour une réponse urgente. À cet effet elle a exhorté les partenaires de l’État à financer le plan national de protection des enfants s’élevant à 27.687.400.000 Fcfa pour lutter contre les souffrances des enfants. Face à l’épidémie du virus Ebola le Ministre a appelé les enfants à observer strictement les mesures d’hygiène.

Le Premier ministre, Moussa Mara, a expliqué le danger que représente la maladie à virus Ebola avec son exigence du respect des mesures d’hygiène. Au nom du Président de la République, le Premier ministre promet des efforts supplémentaires pour construire de meilleurs citoyens à travers la protection, la promotion, l’éducation et la formation des enfants. Par ailleurs, le Chef du Gouvernement a rappelé aux parents leur devoir d’éducation et aux enfants leur devoir d’obéissance et d’efforts à l’école.

Source : Primature

 

Réunion du comité interministériel sur la gestion domaniale et foncière

Le Comité interministériel de gestion domaniale et foncière a tenu, Le vendredi 28 novembre 2014, sa deuxième réunion sous la présidence du Premier ministre Moussa Mara. Ladite réunion, tenue à la Primature, a passé en revue un certain nombre de dossiers  brûlants à Bamako et dans les régions. À ce titre, plusieurs affaires ont été examinées : Kognoumani, Bougouba, Sanamandougou, Tabacoro, le site du laboratoire central vétérinaire à Bamako, la zone aéroportuaire de Bamako Sénou et autres dossiers dans les régions de Sikasso et Mopti.

Sur tous les dossiers exposés et après débats, le Premier ministre a fait des recommandations aux Chefs de département concernés afin de trouver des issues rapides. Des mesures de modernisation et de transparence seront également prises pour améliorer le suivi des affaires foncières.

Source : Primature

 

 

 

Journée nationale de la pratique sportive au Mali :

Le Premier ministre montre la voie

            Le Boulevard de l’indépendance a accueilli le samedi matin à 7h00 le lancement de la journée nationale de la pratique sportive au Mali. Cette journée va rentrer dans les mœurs le dernier samedi de tous les mois à Bamako.

Au cours de la séance d’aujourd’hui cadres du Ministère des Sports, lycéens sportifs de Kabala, supporters de l’équipe nationale de football et amateurs ont pu renouer avec les principes de l’échauffement, la marche sur quelques centaines de mètres puis la course.

En compagnie du Ministre des Sports Housseïni Amion Guindo, le Premier ministre a estimé qu’il s’agit là d’une activité recommandée pour la bonne santé  à pratiquer plus régulièrement. En donnant l’exemple M. Mara et M. Guindo ont voulu indiquer la voie à suivre pour que les maliens en général se réconcilient avec le sport physique.

La pratique régulière d’une activité physique, rapporte le Figaro, a de très nombreux bienfaits, parfois insoupçonnées. Elle permet d’avoir une bonne condition physique ce qui, au-delà de l’amélioration de vos performances sportives, facilitera votre vie quotidienne.  Elle protège contre la survenue des maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde et angine de poitrine), quel que soit l’âge. Elle protège contre certains cancers en particulier celui du sein chez la femme, de la prostate chez l’homme, et du côlon. Elle réduit le risque de diabète et aide à mieux équilibrer le taux de sucre dans le sang (glycémie). Elle facilite la stabilité de la pression artérielle. Elle est efficace pour le maintien du poids de forme et peut réduire les risques d’obésité. Elle réduit le risque de lombalgies. Elle améliore le sommeil. Elle lutte efficacement contre le stress, la dépression, l’anxiété. Elle améliore le processus de vieillissement et protège contre la perte d’autonomie.

Après le Boulevard de l’Indépendance, le Premier ministre a pris part aux activités commémoratives du 25è anniversaire de la Convention relative aux Droits de l’Enfant (Cde) au Centre International de Conférence de Bamako (Cicb avec comme thème national « Pour une réponse concertée en faveur des enfants touchés par le conflit armé ».

Source : Primature

 

SOURCE: Nouvel Horizon  du   2 déc 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.