Koulikoro : Dissémination du Rapport sur le développement humain durable

Promouvoir une politique d’industrialisation de la Région de Koulikoro, garantir la sécurité des personnes et des biens, réglementer l’orpaillage, développer des mesures d’atténuation des conséquences du changement climatique, créer et financer des AGR (activités génératrices de revenus) au profit des jeunes, telles sont entre autres recommandations faites par  l’atelier régional de dissémination du Rapport national sur le développement  humain (RNDH), édition 2016.

hamadoun konate ministre solidarite action humanitaire reconstruction nord mali

Cet atelier s’est achevé mercredi dernier sous la présidence du directeur de cabinet du gouverneur de la Région Ouénégué Diarra, en présence du représentant du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Mahamadou Oualy Diagouraga, conseiller technique au ministère et  d’une équipe de l’Observatoire du développement humain durable conduite par  le directeur adjoint,  Bouréma F. Ballo.
Organisé par le ministère de  la Solidarité et de l’Action humanitaire à travers l’Observatoire du développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté avec l’appui financier du Programme des Nations Unies pour le développement  (PNUD), l’atelier visait à porter à la connaissance  de la population les résultats du rapport et à recenser leurs propositions en vue de renforcer les recommandations formulées et d’échanger avec les acteurs sur la problématique de la migration dans la Région et favoriser la promotion du développement humain durable.
M. Diagouraga a précisé que l’Observatoire du développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté, dans le cadre de la réalisation de ses missions, produit de façon régulière un rapport national sur le développement humain sur des thématiques d’actualité et d’intérêt national. Ainsi  le thème du rapport édition 2016 est : « migration, développement humain, lutte contre la pauvreté au Mali ». Diagouraga a fait remarquer que le choix de ce thème est d’actualité, car il offre une analyse détaillée sur les liens entre la migration et le développement humain. Le rapport fait aussi l’état du développement dans le pays et renseigne sur la problématique de la migration au Mali.
Dans la présentation du rapport, le directeur adjoint de l’Observatoire du développement humain durable et de la lutte contre la pauvreté, Bouréma Ballo, a mis l’accent sur les objectifs de l’étude des liens entre développement humain durable et migration, la problématique et la gestion de la migration, les causes de la migration et le profil des migrants.
Des débats très enrichissants ont porté sur la féminisation de la migration au Mali et les sources de données.  La problématique de la  migration interne et externe dans la Région de Koulikoro a fait l’objet de débats et des recommandations ont été formulées à cet effet  dans deux commissions.
Au niveau de la problématique migration interne, les participants ont recommandé d’encourager la mise en œuvre de projets structurant d’envergure locale et régionale ; de développer les infrastructures socio-économiques de base ; de développer et d’intensifier les activités d’IEC sur les dangers de la migration.
Il s’agit aussi de faciliter les conditions d’accès au visa dans les ambassades, de sensibiliser les candidats sur les dangers de l’émigration clandestine, de pérenniser le programme Tokten, de renforcer l’employabilité des jeunes, de favoriser l’installation de ceux-ci en auto-emploi.

A. MAIGA
Amap-Koulikoro

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *