Kita : Six communes dotées en matériels de production par la Coopération espagnole et ACOD

Kita, 9 août (AMAP) Dix-huit associations dix féminines de six communes du cercle de Kita ont reçu, jeudi un important lot de matériels de production maraichère d’une valeur de plus de dix millions de Fcfa, offert par la coopération espagnole (AECID) et l’Association conseil pour le développement (ACOD), a constaté l’AMAP.

Ce don entre dans le cadre de la mise en œuvre de leur projet Eco-Kita, d’un montant de 140 millions de Fcfa sur deux ans, dont l’objectif est la sécurité alimentaire, la résilience des communautés et la promotion de l’égalité genre dans ses zones d’intervention. Et, aussi, de contribuer à l’effectivité du droit à l’alimentation dans le cercle.

Le projet couvre les communes de Bendougouba, Kita-Ouest, Kita-Nord, Kita-Urbaine, Badia et Benkadi-Founia, Eco-Kita et prendra fin en janvier 2020 .

Selon la coordinatrice du projet Mme Diarra Mignan Traoré, de février 2018 à nos jours, le projet a aménagé, dans les communes bénéficiaires, des petits périmètres maraichers et leurs clôtures, a réalisé 18 points d’eau à grand diamètre, fournit des semences, dispenser des formations sur la résilience et le développement rural.

Au cours de cette cérémonie, qui a eu lieu dans la cour de la Mairie de Kita, sous la présidence de Boubacar Oumar Traoré, membre du corps préfectoral du Cercle de Kita, Mme Diarra a salué les efforts des associations dans leur approche pour permettre au projet Eco -Kita et à sa partenaire, la coopération Espagnole, d’atteindre son objectif dans les différents communes.

La porte-parole des représentants des associations bénéficiaires, Aminata Keita a égrené l’ensemble des réalisations avant de remercier ACOD et la coopération espagnole pour cet engagement en faveur des communautés. Selon elle, l’arrivée du projet dans sa commune Bendougouba a apporté une nette amélioration dans le domaine de l’alimentation et dans celui des bonnes pratiques agricoles.

Le président de la cérémonie, Boubacar Oumar Traoré, a salué les acteurs du projet et le partenaire espagnole, CIVES-MUNDI, pour leur assistance aux cotés des communautés bénéficiaires. Pour lui, « il est noble que ces communautés soient résilientes et boostent leur production, désormais, dans leur propre intérêt ».

JMF/MD (AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *