Kita : DEGUERPISSEMENT ENVISAGE POUR LES OCCUPANTS DES AIRES PROTEGEES DE GALLE/LIMAKOLE

Un contrat d’amodiation (exploitation d’une terre moyennant une redevance périodique) lie l’Etat malien et l’ONG Synergie Environnement. En vertu de ce contrat, l’ONG s’emploie depuis 2012, en collaboration avec la direction nationale des Eaux et Forêts, à mener des actions d’aménagement, de protection et de surveillance des aires protégées du complexe Gallé-Limakolé dans le cercle de Kita. Elle y travaille aussi à mécaniser le travail des femmes, à concilier l’exploitation des ressources naturelles et la préservation des écosystèmes. Malgré ce modèle de gestion novateur Etat/secteur privé, l’exécution de ce contrat d’amodiation, bute sur des obstacles. Au nombre de ceux-ci, l’installation intensive de champs et hameaux de culture, le braconnage, la coupe abusive du bois et le pastoralisme non encadré.
Ces difficultés ont été signalées par le responsable de Synergie Environnement lors du 4è comité de pilotage du projet Extension et renforcement du système des aires protégées au Mali (ERSAP). Ce comité émettra à ce propos une recommandation principale : préparer une mission d’information et de sensibilisation des acteurs à la base, c’est-à-dire organiser des réunions sur le terrain.
C’est dans ce contexte que le préfet-adjoint du cercle de Kita, Moussa Diallo, vient de présider dans la salle des spectacles du Carrefour des jeunes de Kita, une rencontre d’information, de sensibilisation et de présentation des activités de l’ONG Synergie Environnement aux autorités administratives et politiques du cercle. La rencontre a regroupé aussi tous les acteurs du domaine et le président de la commission du développement rural de l’Assemblée nationale, Salia Togola.
A l’ouverture des travaux, le préfet-adjoint a confirmé que la rencontre faisait suite aux recommandations du quatrième comité de pilotage et aux interventions du président de l’ONG Synergie Environnement sur les difficultés de mise en œuvre de son contrat d’amodiation dans la zone du projet.
La rencontre a été marquée par la présentation de l’ONG, notamment ses objectifs, ses principes de fonctionnement et les résultats attendus. Le président de l’ONG, Salif Koné, a expliqué que les actions menées par l’organisation dans les différents villages ont porté principalement sur l’accès à la santé, à l’eau potable, à l’éducation, l’éclairage public et la mécanisation du travail des femmes. L’ONG, assure-t-il, veut davantage de résultats, un objectif qui exige d’engager un processus de déguerpissement des zones occupées par les différentes formes d’activités non compatibles avec les objectifs de l’ONG.
Les actions menées ont été appréciées par tous les participants qui ont cependant relevé que les services techniques n’ont pas été impliqués dans leur réalisation.
Après la rencontre de Kita, des réunions d’information et de sensibilisation ont été organisées dans les villages Sagabary et Baléa et dans la commune de Gallé. Partout, l’aménagiste du projet ERSAP a présenté la situation des zones concernées soumises à des pressions anthropiques diverses (feux de brousse, coupe de bois, installation illicite de champs et de hameaux de cultures, transhumance, braconnage…). Pour lui, la sensibilisation était donc devenu un devoir impérieux pour l’équipe conjointe de l’ONG et l’ERSAP. Cette démarche a permis aux populations, autrefois réfractaires, de mieux cerner une initiative qui ne vise que leur bien-être.
Les représentants de l’association des ressortissants de Gallé résidant à Bamako ont appelé leurs parents à respecter leur engagement d’adhésion au projet d’amodiation des aires protégées de Gallé-Limakolé, en insistant sur sa pertinence et sur les nombreux avantages que les communautés peuvent en tirer.
A l’issue des rencontres, plusieurs recommandations ont été formulées, parmi lesquelles l’établissement d’une synergie d’actions entre l’ONG et les services techniques, l’organisation d’une rencontre avec des représentants de l’Assemblée nationale pour fixer les actions de la CMDT.

J. M. FABRICE
AMAP-Kita

source : L Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.