Khéfing Kanté, secrétaire général du Sag-Syntade face à la presse : « je précise et signe qu’il n’y a pas eu de congrès et Yacouba Katilé n’a pas été élu et ne peut plus prétendre diriger notre centrale »

Le secrétaire général de la Section de l’administration général (Sag) du Syntade était face à la presse hier jeudi à la Maison de la presse pour dénoncer les irrégularités constatées lors de l’organisation du 13e congrès du Syntade. La conférence a enregistré la présence de plusieurs militants.

D’entrée de jeu, le secrétaire général du Sag-Syntade a dénoncé  le  mépris affiché par Yacouba Katilé vis-à-vis de ses camarades. A ses dires, l’ordre jour doit être communiqué aux organes un mois à l’avance et les rapports du BEN, deux mois. A l’en croire, ces violations portent atteinte à l’image et à la grandeur du Syndade et ouvrent la porte à beaucoup de maux qui minent leur syndicalisme.

« Je précise et signe qu’il n’y a pas eu de congrès et le camarade Katilé n’a pas été élu et ne peut plus prétendre diriger notre centrale », a-t-il déclaré sous un tonnerre d’applaudissements. Aussi, Khéfing Kanté a annoncé aux journalistes que le Sag-Syntade s’est réuni en assemblée générale extraordinaire pour demander  l’annulation de ce congrès qu’il qualifie de rencontre d’amis et de copains au détriment d’un congrès honorable. « Un conseil d’amis ne peut valoir un congrès représentatif des travailleurs maliens ».

Par ailleurs, la Sag-Syntade se réserve tout droit de porter l’affaire devant les organes et instances  régulièrement compétents pour la mettre dans ses droits. Faute de quoi, elle procèdera en collaboration avec  les autres sections à l’organisation du 13e congrès  conformément  aux statuts et règlement intérieur.

A.T. Dansoko

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *