Khalifa Sanogo, Pdg de la Cmdt : « La production du coton graine attendue est de 436.600 tonnes dont 12.900 tonnes en zone Ohvn »

Dans le cadre d’un échange pour une marche harmonieuse et réussie de la filière cotonnière du Mali, la salle de conférence de l’hôtel Olympe a servi de cadre, hier matin, à la tenue de la réunion-bilan de commercialisation 2012/2013 et préparatoire de la campagne 2013/2014. Ladite rencontre a enregistré la présence de tous les acteurs intervenants dans le secteur dont le président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (Apcam), M. Bakary Togola.

champ coton mali

 

Le nouveau Président Directeur Général de la Compagnie Malienne de Développement du Textile (Cmdt), M. Khalifa Sanogo, qui était à sa première rencontre du genre, a indiqué que la campagne de commercialisation 2012/2013 s’est déroulée dans de bonnes conditions, les programmes de productions agricoles, de commercialisations primaires du coton ainsi que son transport, l’égrenage et l’évacuation des produits finis ayant été correctement menés.

 

 

En ce qui concerne les activités préparatoires de la commercialisation 2013/2014, M. Khalifa Sanogo a précisé que l’objectif du plan de campagne était fixé à 522.000 tonnes de coton graine. Mais cet objectif a été revu à la baisse en octobre dernier, la production de coton graine maintenant attendue est de 436.600 tonnes dont 12.900 tonnes en zone Ohvn (Officie du Haut Vallée du Niger).

 

 

Cependant la production 2013/2014 des céréales sèches (maïs, mil et sorgho) est estimée à 1.659.300 tonnes dont 803.500 tonnes de maïs. Ceci permettra de couvrir les besoins céréaliers de la zone cotonnière encadrée par la Cmdt et de dégager un surplus commercialisable.

 

 

Au total, nous avons presque le même niveau de production que la campagne précédente, malgré une situation climatique défavorable consécutive à une mauvaise répartition spatio-temporelle de la pluviométrie”, a déclaré M. Khalifa Sanogo. Le nouveau Pdg rassure que tous les efforts seront mis en œuvre afin que la qualité du coton malien soit maîtrisé à tous les niveaux, seul gage d’un système de production durable.

 

 

En terme de défis, M. Sanogo indique qu’“ils sont énormes, mais sont à notre portée, car je ne doute pas de l’engagement de nous tous pour relever les défis dans l’intérêt des acteurs de la filière en particulier et la nation entière, en général”.

 

 

Il a par ailleurs indiqué qu’aujourd’hui toutes les dispositions sont prises régulièrement pour assurer une évacuation rapide de la production et assurer l’égrenage dans un délai raisonnable.

 

 

Alpha C. SOW

SOURCE: Nouvel Horizon
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *