Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Kangaba : LA HACHE DE GUERRE ENTERREE DANS LA COMMUNE RURALE DE NOUGA

Le conseiller technique au ministre de la Justice, Sékou Traoré, et son collègue du ministre de la Réconciliation nationale, Kader Sissoko, ont récemment coprésidé à Kangaba, la signature d’un protocole d’accord entre les populations du village de Samaya et des hameaux de Niaouléne et Kobada, dans la commune rurale de Nouga.

Route Kangaba

Cette cérémonie, la première du genre à Kangaba, s’est déroulée dans la salle de réunion du Conseil de cercle, en présence des autorités administratives et politiques ainsi que de nombreuses personnes.

En effet, le juge de paix à compétence étendu de Kangaba, au lieu d’engager une procédure judiciaire entre ces populations déchirées depuis près de 4 ans, comme l’ont fait ses prédécesseurs, a plutôt engagé une procédure de réconciliation entre elles. Un seul objectif l’animait, celui de réconcilier les frères de Samaya. Pour y parvenir, le Conseiller Sékou Traoré a associé les griots et les personnes ressources.

Ainsi, après plusieurs rencontres et prenant conscience de la multiplication des différends entre elles qui se traduisent toujours par des procédures judiciaires et qui compromettent la quiétude, le bon fonctionnement voire le développement de la localité, les populations de Samaya et ses hameaux de culture de Niaouléni et Kobada ont décidé d’enterrer la hache de guerre, dans le cadre de cette réconciliation initiée devant le juge de Kangaba.

Au terme de la dite réconciliation, à travers des séances de travail tenues dans les locaux de la justice, les parties ont alors décidé, à l’unanimité, de reconnaître le chef de village en place, en la personne de Lanseye Diawara. De même, un terrain d’entente a été trouvé pour la gestion des affaires du village, de la coopérative de Samaya, des sites d’orpaillage et de la vente des tickets sur les sites d’orpaillage.

Toujours sous l’impulsion du juge, des griots et des personnes ressources, elles ont décidé de retirer les plaintes et requêtes pendantes devant les juridictions.

Dans son adresse à l’assistance, le juge de Kangaba a affirmé que l’une de ses missions consiste à cultiver l’entente et la concorde entre les populations relevant de sa juridiction.

Il a été appuyé dans ses propos par le représentant du Ministre de la Justice. Pour ce dernier, cette action salutaire que le juge de Kangaba vient de poser se situe en droite ligne des aspirations du département de la justice. C’est pourquoi, dira-t-il, les efforts se poursuivent pour rapprocher la justice des populations.

Le représentant du Ministre de la Réconciliation a, lui aussi, salué cette noble action du juge. Il a invité les autres communes à s’inspirer de l’exemple des populations de Samaya pour cultiver la paix et l’entente, gage de développement local et durable.

S. Doumbia

AMAP -Kangaba

 

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *