Vaste mouvement de mutation des magistrats attendu ce mardi : -300 sur 500 sont concernés -Pour la reprise en main de l’appareil judiciaire, le Ministre, Malick Coulibaly, privilégie ‘’la Probité et l’intégrité’’

Le nouveau ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Me Malick Coulibaly, pour la réussite de ses missions, a initié la mutation de 300 sur les 500 magistrats de la République du Mali. La décision sera prise demain, mardi 25 juin 2019, lors de la réunion du Conseil Supérieur de la Magistrature qui sera présidée par le président de la République.

La probité, l’intégrité, la sincérité … des magistrats, voilà les qualités sur lesquelles le ministre de la Justice, Me Malick Coulibaly compte se baser pour assainir le secteur de la justice malienne. Pour cela, il a pris une décision qui est attendue depuis 2017, la mutation des Magistrats.

En effet, selon nos sources, le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Me Malick Coulibaly, a déjà proposé au président de la République, 1er magistrat, un vaste mouvement de mutation des Magistrats. Cette mutation est, selon notre source, une nécessité absolue pour le ministre Me Malick Coulibaly afin de reprendre l’appareil judiciaire en main pour l’intérêt du peuple malien.

Une décision hautement stratégique qui résoudra beaucoup d’anomalies

Incroyable, mais vrai ! Selon toujours notre source, la cour d’Appel de Bamako est totalement dégarnie. Elle compte 12 conseilleurs en lieu et place de 24. Ce qui fait que les 12 Conseilleurs n’avaient pas le temps de rédiger leur factum, pénalisant ainsi les justiciables qui peuvent attendre toute une année pour obtenir leur grosse. La même source précise que la Cour suprême aussi est dégarnie. Elle est en manque criard de magistrats. Ce n’est pas tout, le départ à la retraite de certains Magistrats est aussi attendu à la fin de l’année. Au centre et au nord du Mali, précise notre source, certains magistrats sont trop longtemps restés sous le stress.

Face à tous ces manquements, à en croire notre source, pour la reprise en main de l’appareil judiciaire, le ministre de la Justice a besoin des hommes et des femmes en qui il a une entière confiance. Le ministre Coulibaly semble, selon notre source, privilégier la probité et l’intégrité du magistrat dans ce choix. Ainsi, nous confie la même source, les magistrats comme, par exemple, Mamoudou Kassogué, Ladji Sarra et Hamandoun Souleymane Sidibé, reconnus compétents et intègres, seraient à des postes stratégiques à Bamako.

Signalons que la mutation des Magistrats est une épreuve pour tout ministre de la justice.

Notre source nous informe qu’une réunion du Conseil supérieur de la magistrature est prévue à cet effet demain, mardi 25 juin 2019. Elle sera présidée par le président de la République qui, on se souvient très bien lors du premier conseil des ministres du nouveau gouvernement, a fortement interpellé le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Malick Coulibaly, pour l’avènement d’une justice qui rassure et qui protège. D’où ce vaste mouvement de mutation qui concerne, selon notre source, 300 sur les 500 Magistrats du Mali.

Que l’intérêt supérieur de la justice prévale !

Boureima Guindo

SourceLe Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *