Ras Bath doit comparaître ce soir devant le juge

Le délai de garde à vue de Ras Bath prorogé de 24h prendra fin ce soir à 20 heures. L’animateur vedette devrait donc comparaître dans la soirée devant un juge.

Mohamed Youssouf Bathily Ras Bath conference

Cela fait trois jours que Ras Bath est placé en garde à vue. Interpellé le lundi 15 août dernier, Ras Bath a été arrêté pour « atteinte aux mœurs et injures publiques à caractère sexuel ». Alors même qu’il était censé comparaître, mercredi 17 août, devant le procureur du tribunal de la Commune V du district de Bamako, des manifestants venus réclamer sa libération immédiate ont mis le feu à plusieurs pick up au sein du tribunal. Le bilan de cette protestation aurait fait 1 mort et plusieurs blessés selon un dernier bilan. Toujours selon les manifestants, les agents de sécurité auraient ouvert le feu à balles réelles sur les victimes. Dans la foulée, les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) ont été interdits d’accès aux environs de 17h, partout sur le territoire national. Pour rappel, durant la manifestation du 17 août, les internautes relayaient en temps réel les événements sur la toile. Ce qui pourrait aussi expliquer la décision de couper l’accès aux réseaux sociaux. Pourtant, l’Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications et des Postes (AMRTP) et le ministère en charge de l’information et des nouvelles technologies, interrogé à ce sujet, expliquent ne pas connaitre les raisons de cette coupure.

Selon nos sources , Ras Bath comparaîtra ce soir devant un juge. Placé en garde à vue pour 48 heures, délai prévu par la loi, et après la prorogation de sa grade à vue de 24 h, hier, cette dernière devrait prendre fin ce soir à 20 heures. L’animateur vedette comparaîtra  donc devant un juge. « Ras Bath va bien, il se trouve dans un lieu tenu secret pour des raisons de sécurité », explique cette source proche du dossier. Selon Mohamed Maouloud Najim, avocat général près la cour d’appel de Bamako, Ras Bath est actuellement aux mains des gendarmes, « il est difficile de dire où exactement », ajoute Najim. Une chose est certaine, Ras Bath sera éclairé sur son sort dès ce soir. Le procureur pourrait le citer à comparaître ou classer purement et simplement l’affaire.

Malgré les centaines de supporteurs venus le soutenir hier devant le tribunal de la commune V, dans la rue, les avis sur cette affaire sont assez tranchés : « Je crois que ce gars confond journalisme et animation. Moi j’étais écœurée de voir les jeunes mettre le feu à des biens publics juste pour Ras Bath. Au Mali, actuellement, on a d’autres préoccupations plus urgentes, à mon avis. C’est triste de le dire, mais le Mali est dans le trou. Personnellement, j’ai même envie de changer de nationalité tellement Malien « be moguo fagua ni doussou kassi yé », explique Binta Ongoiba. Awa MAIGA, pense que « Ras Bath doit répondre de ses actes. S’il est capable d’avancer des  allégations, alors il doit être en mesure d’en apporter les preuves. C’est pourquoi, je dis qu’il n’a pas besoin de manifestant pour le sortir dans le trou qu’il a creusé lui même. Ras Bath s’attaque à tout le monde sans le moindre respect. Ce qu’il fait  n’est pas de la liberté d’expression c’est plutôt de l’agression », et d’ajouter, « Pour moi, Ras Bath peut être assimilé à un terroriste car un terroriste n’est pas seulement celui qui se fait exploser mais toute personne qui à travers sa parole ou ses actes peut influencer d’autres personnes à faire du mal ». Pour Malick Konaté, journaliste, Ras Bath a été  arrêté de façon illégale. Je ne suis pas d’accord avec les autorités judiciaires qui ont été irresponsables dans cette  affaire. Il y aurait pu avoir une alternative plus simple à cette situation, comme le convoquer pour échanger avec lui par exemple ».

Quoiqu’il en soit, la balle est maintenant dans le camp de la justice qui aura la lourde tâche d’éclairer les zones d’ombre de cette affaire aux relents de manipulation politique. Bandiougou Doumbia, un prêcheur de radio adepte des attaques verbales, adversaire médiatique de Ras Bath, devrait d’ailleurs être interpeller prochainement dans le cadre de cette affaire, qui si elle ne concerne pour le moment qu’un animateur de radio populaire, cristallise aussi les rancunes et les rancoeurs d’une partie de la population contre la mal-gouvernance ou le gouvernement, et qui voyait en Ras Bath une sorte de porte-drapeau.

 

Source: journaldumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *