OUVERTURE DE LA SESSION DE LA COUR D’ASSISES DE BAMAKO : Le crime de sang domine

La session de la Cour d’assises examinera 82 dossiers inscrits au rôle. Elle se penchera sur le sort de 145 accusés dont 85 détenus provisoires et des cas de prises de corps.

Il y aura des débats contradictoires sur 3 cas de meurtres, 3 infanticides, 6 cas de coups mortels. Sans oublier les cas de vol qualifié ou à main armée, des infractions portant sur le bien et des atteintes à l’intégrité physique. Des infractions sur les mœurs, cas de pédophilie au nombre de 8, 5 viols et 1 cas d’attenta à la pudeur.
La traite de personne, trafic international de stupéfiants, les infractions relatives aux faux et usage de faux au nombre de 4 seront aussi jugés par la souveraine Cour d’assises. Un progrès du pôle attaché aux actes de terrorisme au Mali se fait remarqué, par la présence lors de cette session de 8 affaires concernant le terrorisme.
Les débats se passeront de façon publique et contradictoire pendant 4 semaines à partir de cette semaine. Les accusés passeront à la barre, avec l’appui du service d’avocats, privés ou commis d’offices. Les 6 accesseurs et les magistrats tenteront de répondre aux questions de la chambre d’accusation concernant chaque accusé du cas d’infractions dans quelle il est impliqué. Apres les débats, ils seront soit condamnés ou acquittés par la souveraine Cour des infractions criminelles.

Koureichy Cissé (satgiaire)

Les Echos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *