Mamoudou Kassogué, nouveau Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III de Bamako en charge du Pôle Economique et Financier : Promotion d’un Magistrat probe et intègre !

La mutation des magistrats tant attendue a été faite le mardi dernier lors de la réunion du Conseil supérieur de la magistrature. Pour leur intégrité et leur probité, certains magistrats ont eu de la promotion. Mamoudou Kassougé, l’actuel président du Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) est dans ce lot. Il a été désigné  Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la Commune III du district de Bamako, donc en charge du Pôle Economique et Financier.

 

Le vaste mouvement de mutation des magistrats, le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des sceaux, Malick Coulibaly, l’a initié et a réussi à le faire. Une étape majeure franchie pour la reprise en main de l’appareil judiciaire, le tout sous le socle de l’intégrité et la probité des magistrats.

Dans notre parution N°593 du  lundi 24 juin 2019, nous avions annoncé : «Le ministre Coulibaly semble, selon notre source, privilégier la probité et l’intégrité du magistrat dans ce choix. Ainsi, nous confie la même source, les magistrats comme, par exemple, Mamoudou Kassogué, Ladji Sarra et Hamandoun Souleymane Sidibé, reconnus compétents et intègres, seraient à des postes stratégiques à Bamako ». Hé oui ! Cette information vient d’être confirmée par la mutation des 300 magistrats sur les 500. Le magistrat Mamoudou Kassougué, connu de tous pour son intégrité, sa compétence et sa probité, a été nommé Procureur près le tribunal de grande instance de la commune III. Il est beaucoup apprécié pour son savoir-faire, sa rigueur dans le travail et  son intégrité.  Partout où il a servi, le procureur Kassougé a laissé ses traces de magistrat intègre. Sa nomination est appréciée par beaucoup de personnes qui voient en lui un magistrat exemplaire, compétent et très intègre. C’est le cas de   Abdoulaye Koné, journaliste, directeur de publication du journal « Le Délibéré » exprime sa joie : « La nomination de Mamoudou Kassougé comme procureur est une bonne chose pour la commune III et surtout pour le Pôle Economique et Financier. Partout où Kassougué est passé, il a laissé de bonnes impressions. C’est cela aussi un magistrat ! Quand ceux pour qui tu rends justice sont satisfaits, c’est un honneur ». Le journaliste proche du domaine de la justice estime que le nouveau procureur du tribunal de la commune III est une référence. « Pendant la grève des Magistrats, je l’ai approché et j’ai découvert toutes ses qualités. C’est un homme intègre, quelqu’un qui a de l’admiration de la part de tous ses collègues. C’est un magistrat sérieux, rigoureux et c’est un homme qui est très collé à la loi », laisse-t-il entendre avant de prédire la probable satisfaction des citoyens : « Le tribunal de la commune III, étant pratiquement là où les grandes affaires, en tout cas commerciales,  sont traitées, je pense que la venue de Kassogué va être remarquable en faveur du contribuable ».

Il faut noter qu’avant sa nomination le mardi dernier comme Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III de Bamako en charge du Pôle Economique et Financier, le magistrat Mamoudou Kassougué a, entre autres, été Juge  du siège en commune V du district de Bamako en 2004 ; Juge d’instruction au tribunal de grande instance de Gao de 2004 à 2008 ; 1er substitut du Procureur au tribunal de Kati ; Juge de paix à compétence étendue de Macina ; Juge d’instruction au Pôle économique et Financier pendant 5 ans ; et 1er Substitut du Procureur en charge du Pôle économique et Financier.

Boureima Guindo

Le Pays
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *