LES AVOCATS DE L’EX PREMIER MINISTRE ET DE SES COACCUSÉS RÉAGISSENT AU DOSSIER DE ‘’TENTATIVE DE DÉSTABILISATION DE LA TRANSITION’’: « C’EST UN COMPLOT CONTRE DR BOUBOU CISSÉ ET CERTAINS DONT ON CHERCHE LA PLACE… »

Le Pool d’Avocats constitués dans l’affaire dite de Tentative de déstabilisation de la transition a rencontré la presse pour échanger avec elle sur un dossier qui défraie la chronique au regard surtout des personnalités en cause, à savoir l’ancien Premier ministre Dr Boubou CISSE, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath Chroniqueur , le Directeur général de PMU-Mali, Robert Vital Diop, le  Secrétaire général de la Présidence Sékou Traoré, Souleymane Kanssaye, Agent du Trésor, Mohamed Koné Trésorier Payeur du District et Aguibou Tall, Directeur général adjoint de AGEFAU et demi-frère de Boubou CISSE.

En dehors de Boubou CISSE jusqu’ici introuvable, toutes les autres personnalités citées ci-dessus, croupissent en prison depuis quelques semaines maintenant sur la base d’un mandat de dépôt décerné par un juge d’instruction après la demande d’ouverture d’une enquête par le Procureur.

Selon Me Kassoum TAPO qui est revenu sur ce qu’on reproche à Boubou et ses coaccusés, « ce dossier de tentative de déstabilisation de la transition ne repose sur rien. C’est un complot contre Boubou CISSÉ et certains dont on cherche la place » a  ajouté l’ancien Bâtonnier.

Pour sa part, Me Marcel Ceccaldi  du Barreau de Paris, un des avocats de l’ancien Premier ministre, a soutenu que Boubou CISSÉ se mettrait à la disposition de la justice «s’il y avait une vraie justice » au Mali. La justice malienne est incapable  de tirer les conséquences d’un tel dossier. C’est pourquoi il envisage de saisir la Cour de justice de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

L’Avocat français de l’ancien Premier ministre dénonce une cabale politique qui vise son client et soutient que le dossier le concernant est vide et est insoutenable dans un Etat de droit. Me Marcel Ceccaldi assurant la défense de Boubou CISSÉ dans ce dossier de tentative de déstabilisation de la Transition s’explique : « Mon client est disposé à être entendu par la justice malienne mais à condition que les conditions d’une enquête juste et équitable soient clairement établies “.

LAYA DIARRA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *