Justice au Mali : Le procès de Sanogo et co-accusés reporté une nouvelle fois

Le procès d’Amadou Haya Sanogo et co-accusés prévu ce jeudi 25 février 2021 a été renvoyé au 11 mars prochain. L’information a été donnée ce matin à l’issue de la première session de la cour d’assises au titre de l’année 2021 tenue à Bamako. Les motifs du report n’ont pas été évoqués par le ministère public.

Pour Maître Cheick Oumar Konaré, avocat de la défense, ce report pourrait être dû aux récentes mutations au sein de la magistrature. Toutefois, il affirme que tous les accusés étaient présents à l’ouverture de l’audience. « Il se peut qu’un juge figure dans la formation des jugements aujourd’hui et que demain matin il reçoit son décret d’affectation », a rappelé l’avocat. Ainsi, ce dernier « ne peut plus continuer à siéger. Il va falloir le remplacer et tout ça va créer un grand désordre, donc c’est pour prévenir des scénarios comme ça que la cour a décidé de renvoyer l’affaire au 11mars », poursuit Me Konaré.

Absence des parents des victimes

Aucun membre des familles des bérets rouges n’était à l’audience de ce jeudi, confirme un membre de leur collectif. Pour Ismaila Fané, porte-parole des parents des victimes, « l’absence des victimes s’explique par le fait qu’ils ont jugé nécessaire de laisser le dossier à leurs avocats ». M. Fané se dit aussi optimiste pour la suite de cette affaire. Quant aux informations liées à leur indemnisation, il affirme que c’est une fausse information et dément la réception « de quarante à soixante millions de FCFA » par les victimes comme annoncée sur les réseaux sociaux.

Le procès de Sanogo et co-accusés n’est pas à son premier report

Le jugement des prévenus qui devrait avoir lieu en 2016 a été reporté, une première fois, pour « irrégularité du rapport d’expertise effectué sur les corps des 21 bérets rouges ». Plusieurs autres tentatives ont aussi échoué avant qu’Amadou Haya Sanogo et ses co-accusés bénéficient d’une liberté provisoire en 2020.

Le général Sanogo est jugé avec douze autres militaires « bérets verts » pour avoir « massacré 21 militaires bérets rouges », retrouvés dans un charnier à Kati, près de Bamako, après le coup d’Etat de 2012.

La fixation de cette nouvelle date du procès, reportée encore au 11 mars prochain, intervient quelques mois après le coup d’Etat qui a renversé le pouvoir d’Ibrahim Boubacar Keita en août 2020. Rappelons qu’Amadou Haya Sanogo est aussi un des auteurs du coup d’Etat de 2012 qui a ensuite conduit IBK au pouvoir à travers les élections de 2013.

En attendant le 11 mars prochain, nombreux sont les Maliens qui se posent des questions sur les véritables raisons des différents reports de ce procès.

Source : Studio Tamani 

 

Source: Mali-Online
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.