Gestion de la grève des magistrats au Mali : L’État nettement aux abois !

Dans la dynamique de trouver toujours des moyens de casser la résistance syndicale des magistrats dont la grève se poursuit, le Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maiga et son équipe jouent toutes sortes de cartes. Selon nos sources bien aux aguets, les noms de 9 syndicalistes magistrats, dont les 02 secrétaires généraux du ( SAM et du SYLIMA) auraient été communiqués le 11 Octobre 2018 à cinq (05) banques du Mali pour connaître leurs états financiers des deux (02) dernières années.

Ont-ils décelés des détails qui pourraient expliquer la subite mesure de volonté d’apaisement prise hier et qui consiste au payement des salaires des magistrats au compte du mois de Septembre? Nos sources ne le précisent pas.

Une violation qui expliquerait le signe manifeste que le pouvoir continue de tenter désespéramment des actions qui pourraient discréditer les adversaires syndicalistes et leurs militants. En tous cas, le coup porté par les juges au ministre des Finances n’a pas fini de faire ses effets.

Pendant ce temps, la décevante présidente de la Cour Constitutionnelle, Manassa Danioko s’est vu entreprendre des démarches discrètes en sa faveur par le cabinet du Président de la République pour une évacuation sanitaire dans un hôpital parisien spécialisé dans le traitement des maladies cardiovasculaires. Y-a t-il danger? Une question de morale ou de conscience? En tout cas, le Mali connait des tensions que l’histoire, dont le jugement est sans appel, ne sauraient oublier.

ABC

Source: figaromali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *