Des magistrats auraient reçu 250 millions FCFA pour saboter le travail du juge Karembé dans l’affaire Sanogo et consorts

Selon nos sources généralement bien informées, le capitaine-général Amadou Haya Sanogo et ses compagnons actuellement en prison auraient donné la somme de 250 millions à deux magistrats afin qu’ils les aident à saboter le travail de l’intrépide juge, Yaya Karembe.

procureur mahamadou boire tribunal cour supreme lettre ouverte magistrat robe toge

 

 

Le non moins truculent ministre de la Justice, Me Mohamed Aly Bathily, informé de cette affaire, a juré
de mettre lesdits magistrats en prison, si jamais il parvenait à les prendre dans ce jeu dangereux. Pour une fois, il faut prendre très au sérieux cet avertissement du ministre de la Justice garde des Sceaux et pourquoi pas d’ailleurs l’appuyer pour sévir si jamais des magistrats étaient pris la main dans le sac de billets de Sanogo et consorts. Ce qui est sûr, ça risque de chauffer ces jours à venir et Le Sphinx, fidèle à sa ligne éditoriale, cherchera de son côté à en savoir davantage pour mieux informer ses lecteurs. Témoin oculaire de l’assassinat du colonel Youssouf Traoré, Adja S. Diallo a disparu de la circulation depuis la découverte des premiers charniers Comme nous l’écrivions dans notre dernière édition, les témoins interrogés sont formels : le colonel Youssouf Traoré a été littéralement égorgé par le capitaine-général Sanogo, en personne. C’était en présence de l’adjudant-chef Fousseyni Diarra, du capitaine Christoph Dembélé et d’une dame très proche du capitaine-général Amadou Haya Sanogo. Mais de quelle proximité s’agit-il ? Suivez notre regard ! Seulement, la dame en question ne s’appelle pas Halima ou Alima, comme nous l’annoncions dans notre dernière édition, mais elle se nomme bien Adja S. Diallo. Elle est sous-officier dans un corps habillé de la place. Depuis lors, elle est en cabale, mais activement recherchée par les enquêteurs. Alors, avis à toute personne qui la rencontrerait… Les deux témoins et non moins complices, à savoir, le capitaine Christoph Dembélé et l’adjudant-chef Fousseyni Diarra, tenaient bien le colonel par les membres pour permettre à Sanogo de le sacrifier comme on le ferait d’un mouton de Séliba (tabaski). Ils sont désormais tous deux inculpés et ont été placés sous mandat de dépôt pour complicité de meurtre.

Sphinx

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *