Affaire de Adama Sangaré: meeting pour sa mise sous contrôle judiciaire

Les amis du Maire Adama SANGARE qui est détenu en prison ont demandé, hier jeudi, au cours d’une manifestation tenue à l’Esplanade de la Bourse du Travail, sa mise sous contrôle judiciaire. Selon eux, son arrestation avant la fin des enquêtes a plus d’inconvénients que d’avantages.

Des dizaines de personnes membres du Club des amis du Maire Adama SANGARE étaient regroupées à l’Esplanade de la Bourse du travail, soutenues par plusieurs notabilités de la commune III, son fief. Il s’agissait d’exprimer leur soutien et solidarité au maire du District de Bamako arrêté depuis le 22 octobre. Il est accusé de détournement de fonds d’un projet de réalisation d’éclairage public à Bamako en 2010.
Tenant des pancartes et banderoles, ils brandissent des messages de soutien et de libération du Maire du District. On pouvait ainsi lire sur certaines affiches : « Non à l’injustice, libérez Adama SANGARE » ; « Les femmes de Bamako demandent la libération du maire » ; « Nous sommes tous Adama SANGARE » ; « Tous ensemble pour la libération du maire » ; « Bamako est sans vie, sans Adama SANGARE ».
Aussi, scandaient-ils : « On veut que Adama soit libéré jusqu’à la fin des enquêtes » ; « Le maire est victime d’une cabale politique », « C’est une affaire politico-judiciaire ». En effet, A. MAIGA, à l’instar de plusieurs militants, soutient la thèse d’un complot politique contre le maire Adama SANGARE. « Depuis 2012, il y a des gens qui s’acharnent sur lui. Ils veulent tout faire pour ternir son image », accuse-t-il. La mobilisation, toutefois, n’est pas d’empêcher la justice de faire son travail laquelle doit tenir compte des droits des présumés innocents.
Quant au porte-parole du Club des amis du Maire, Abdoulaye DIAWARA, il a expliqué que le meeting est organisé pour apporter leur soutien à Adama SANGARE et surtout réclamer sa libération. « Nous demandons que le mandat de dépôt décidé contre le maire soit transformé en une mise sous contrôle judiciaire, en attendant que les juges aient les éléments suffisants pour l’inculper ou le blanchir », a indiqué M. DIAWARA. Selon lui, derrière la manifestation, il n’y a aucune velléité de torpiller la recherche de la vérité.
Il pense que mettre un responsable comme Adama SANGARE en prison, devait être la dernière option. À cause de cette situation, la mairie du District de Bamako est en train de perdre de nombreux contrats, a-t-il déploré. «L’arrestation de Adama SANGARE a plus d’inconvénients que d’avantages », a estimé le porte-parole du club.
Étaient également très affichées lors de cette manifestation, des notabilités des communes de Bamako, notamment celles de la commune III. Le coordinateur des chefs de quartiers de la commune III, Modibo DJIRE, a souligné que la justice, dans la recherche de la vérité, ne doit pas piétiner les droits des justiciables. En bon citoyen, ajoute-t-il, ils sont d’accord pour la lutte contre la corruption, sans pour autant cautionner les abus. « Depuis 1992, nous parlons de la démocratie, pour une fois de plus nous devons travailler au respect des principes démocratiques», a déclaré le vieux DJIRE.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *