AFFAIRE CNPM : Un énième report qui intrigue

Le Conseil national du patronat du Mali (Cnpm) traverse aujourd’hui une crise sans précédent. Il y a un bicéphalisme suite au renouvellement du bureau de la structure. Diadié dit Amadou Sankaré et Mamadou Sinsy Coulibaly, respectivement 3ème vice-président et président sortants de l’ancien bureau, se réclament tous président. Une bataille judiciaire interminable est enclenchée depuis le 12 octobre dernier, suite à la délivrance injustifiée d’une ordonnance gracieuse par le tribunal de la commune IV à Diadié Amadou Sankaré pour occuper les locaux.

Cette ordonnance gracieuse a été attaquée par le camp Sinsy. Après trois renvois, elle a été rétractée. L’audience du fond tarde curieusement. Et depuis lors, c’est le statu quo aux conséquences drastiques pour le secteur privé. Alors que l’on croyait voir le bout du tunnel le jeudi 19 novembre 2020, date du jugement de fond de l’affaire dite du Cnpm, le président du tribunal de la commune IV, Kassoum Koné, a reporté le délibéré jusqu’au 31 décembre prochain. Selon l’avis de beaucoup d’opérateurs économiques, ces nombreux reports ont d’énormes conséquences sur le secteur privé (véritable poumon de l’économie malienne) qui se trouve paralysé par le différend opposant Mamadou Sinsy Coulibaly à Diadié dit Amadou Sankaré.

Des observateurs se demandent comment, pour un dossier où toutes les preuves de la violation des textes sont établies, la justice se donne-t-elle le luxe de reporter le verdict, prolongeant ainsi le calvaire des opérateurs économiques ? Cette situation crée, estiment-ils, l’insécurité judiciaire et envenime la crise.

Tientigui

Source: ledemocratre Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *