Affaire CAFO : Le bras de fer continue malgré la décision de justice en faveur de Oulématou Sow

Certaines femmes de la CAFO ont tenu un Sit-in  au sein du gouvernorat du district de Bamako, le lundi 22 février 2021. L’objectif : demander le règlement définitif de ce différend de leadership qui règne dans cette organisation de  femmes depuis des années au Mali. 

Munies de plusieurs banderoles, certaines femmes de la CAFO ont fait un Sit-in au sein du gouvernorat du district de Bamako. Un sit-in au cours duquel elles ont dénoncé le statut de Mme Dembélé Ouleymatou Sow comme présidente de la CAFO.

Sur les banderoles, il était indiqué ,entre autres, : « les femmes de la CAFO ne reconnaissent pas Mme Dembélé  Ouleymatou Sow comme présidente de la CAFO », « Ouley la CAFO ne s’achète pas, dégage ! » « Les femmes des six communes du district de Bamako  se mobilisent et disent non à Mme Dembélé Ouleymatou Sow » etc.

Ce sit-in survient à quelques jours après que la cour suprême ait donné son verdict en faveur de Mme Dembelé Oulématou Sow. La Cour suprême a reconnu son élection en tant que présidente de la faitière des femmes du Mali.

Depuis 2017, la CAFO souffre d’un problème sévère de leadership. A la fin du mandat de l’ancienne présidente Oumou Touré en 2017, une assemblée générale a élu Ouleymatou Sow comme présidente de la CAFO pour un mandat de cinq ans, mais cette élection a été contestée par le camp d’Oumou Touré. Après l’élection de Ouleymatou Sow, le camp adverse  a engagé une série de  procédures judiciaires qui ont toutes échouées.

Du tribunal de la commune III à et la cour suprême, Mme Dembélé Ouleymatou Sow a été reconnue et confirmée comme présidente de CAFO.

Malgré cette décision de justice, la manifestation de ce lundi à travers un sit-in témoigne de la continuité du bras de fer au sein de la CAFO.

Issa Djiguiba

Source: Journal le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *